Le Sportnographe

C’est la faute de Dominic Moore

Photo : (AP Photo/John Amis)

Canadien allait bien. Canadien était sur une lancée. Six victoires de suite (ou quelque chose comme ça, on avait arrêté de compter tellement il y en avait). Quelque chose comme un gardien numéro un. Puis soudainement, tout s’effrond. Comment déterminer le facteur déterminant qui a mené à ces deux défaites de suite ? Si on était des experts sportifs, on le saurait, mais ce n’est pas le cas.

Adoptons donc une méthode scientifique. Il suffit en effet de comparer la situation d’avant la défaite à celle d’après la défaite, et de déterminer ce qui a changé entre les deux. Les différences sont rares. Même gardien, mêmes joueurs, même entraîneur, même chandail, même prix sur la bière au Centre Bell. Tout semble identique.

Oh que non. Parce que lors du match contre le Toronto, l’amateur de Flanalette fit une découverte que certains qui manquent de vocabulaire qualifieraient d’incroyable. Samedi dernier, on apprenait que Dominic Moore parlait français ! Pire que ça, il aurait étudié à Harvard en sociologie !

Qu’est-ce que ça implique ? Oui, qu’il peut comme Meilleur-Aucoin dire des choses comme “en tant que sociologue, je suis fasciné par la nouvelle couleur qu’ils ont choisi pour peinturer notre bureau”. Mais ça veut aussi dire qu’il ne peut pas être bon. Un joueur de hockey parlant français et éduqué de surcroît ? De quoi foutre le bordel au sein d’une équipe.

15 commentaires

Laisser un commentaire

  • Dominic Moore parle français et est diplômé en socio de Harvard!!! Oublié Racicot et Biz, on veut Moore en entrevue au Sportnograph!

  • Tout à fait d’accord. Moi des hyporcrites de gauche gauche comme Moore qui jouent au hockey pour essayer de faire partie de la gang du vrai monde, ça me dégueule! Qu’y retourne donc lire ses livres ce maudit prétentieux au lieu de foutre la merde dans la chimie équilibrée de Canadien. Imaginez l’exemple pour notre jeunesse en plus. Les parents ne voudront plus que leurs jeunes jouent au Hockey pis ils vont les mettre au patinage artistique.

  • Ça explique pourquoi il change aussi souvent d’équipe, chaque fois qu’il se fait suprendre dans les douches, se caressant en lisant du Jean-Paul Sartre.

  • Un joueur de centre, qui parle français et qui étudie à Harvard: ça ressemble pas mal à Louis Leblanc tout ça!

    Est-ce que ça veut dire que notre 1er choix a le potentiel pour devenir un marqueur de 10 buts?

  • Mais là… on fait quoi de Mathieu Darche qui a étudié en économie (me semble) à McGill? Y parle français et a une éducation aussi…

    Pis Cammy qui est allé jouer au hockey dans une université(Michigan si ma mémoire est bonne) au lieu du junior justement pour être éduqué? ET, vous l’avez vu commencer son entrevue après son premier entraînement par “Bon matin!” ???

    On a un sacré beau problème…! OUUUU, un autre facteur doit être considéré.

  • Canadien devient de plus en plus éduqué et bon en français. Ça veut dire que dans quelques années, les nouveaux joueurnalistes vont être capable de s’exprimer convenablement. Ça sera la fin du Sportno! J’espère que vous avez un contrat à long terme les boys!

  • Canadien devient beaucoup trop francophone et éduqué. Je demande le retour des commentaires édifiants de Patrice Brisebois et Pat Burns. Au moins eux-autres, nous pouvions les comprendre. Quand Domi Moore va nous parler de sociologie, nous pourrons lui dire de la fermer pis de jouer au hockey et qu’il aurait du suivre la voie de la LHJMQ ou de la CHL et devenir un illettré qui joue au hockey et se fait fourrer par son agent.

    Ou animer le sportnographe.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.