Le Sportnographe

Carey Price est un feu de paille

Certaines choses se sont bien passées pour Canadien contre le Washington. D’autres moins (vous ne pourrez pas dire qu’on ne voit pas les deux côtés de la médaille). Il y a André Kostitsyn qui a encore compté un filet, et d’une façon qui nous a fait sauter sur notre divan, dévoilant ainsi les petites culottes sous les robes de chambre que le C.A. du Sportnographe arboraient toujours en ce match de début d’après-midi.

D’un autre côté, il y a Michael Ryder qui a arrêté sa super-série de deux matchs consécutifs avec au moins un but dans le but. Dommage, parce qu’on avait presque changé d’idée et songions à créer une pétition pour que Robert Gainey signe un gros contrat avec le Ryder dès maintenant. Attendons à la prochaine série glorieuse…

Mais c’est surtout le Sauveur Jésus Price qui a déçu avec la tendance à laisser passer les tirs légers qu’il a développé au cours de la rencontre. Pas trop pratique un sauveur qui ne sauve rien.

N’empêche que Canadien s’apprête à amorcer la seconde moitié de saison en bonne position. Ça s’annonce donc assez palpitant avec une tonne de matchs de quatre points, plusieurs rumeurs d’échanges qui ne se concrétiseront pas, et une gastro qui ne devrait pas tarder à se déclarer.

15 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.