Le Sportnographe

Carey Price est de retour dans le siège du Jésus

NHL Lighting Canadiens 20091107
CP : Graham Hughes

Si la ligne nationale était une religion, Canadien serait probablement son lieu de culte le plus populaire, un peu comme Rome pour les chrétiens ou Laval pour les gens de la banlieue.

Et chez Canadien, on niaise pas avec le puck de la sainteté comme on dit dans le milieu. Surtout quand on se rend compte qu’on est sans Jésus pendant un bon bout de temps.

Fectivement, il se trouve que le début de la saison de Canadien se compare avantageusement au début de saison de Canadien, plate, décevant et rempli de promesses pas crédibles. Et c’est la même chose pour le début de la saison de Carey Price. pas fort fort si vous voulez mon avis.

Et qu’est-ce qu’on fait quand on a plus de Jésus? On en trouve un autre ou se fait couler dans l’or une idole à idolâtrer. Dans le cas qui nous concerne, c’est les pieds de Gionta, Gill et Markov qu’on a coulés dans du plâtre.

Cela dit, le bonheur est dans le pré parce que notre ami à tous, Jésus, a décidé de revenir sur terre dans le corps de Carey Price. Et pas à peu près à part de ça. Avez-vous vu ses deux derniers matchs? Malade. Le gars est sur une série de victoire de une victoire presque impossible à arrêter. Ça veut dire de quoi?

Bin ça veut dire une chose bien précise : quand Jésus est là, ses disciples dansent.

Ne vous surprenez pas si Jésus et sa gang commencent à empiler les matchs de suite comme on dit. Car si Jésus le veut….

4 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.