Le Sportnographe

Carey Price c’t’un pourri (bis)

Photo : CP Ryan Remiorz

Nous avons laissé couler de l’eau sous les ponts avant d’émettre ce jugement. Mais l’équipe éditoriale du Sportnographe a suffisamment laissé mûrir ses idées et ses opinions. Deux matchs préparatoires sont amplement suffisants pour en venir à une conclusion bien réfléchie. Carey Price est un pourri.

Nous avons été de ceux qui se sont amusés aux dépends des méchants qui riaient de Carey après seulement une moitié de match préparatoire. Cette hâtive envie de critiquer le gardien numéro un de Canadien ne se justifiait en aucun cas. Comment un analyste sensé peut-il, à son corps défendant, critiquer un jeune homme après moins de 30 minutes passées devant le filet? Billevesées et soubresauts de l’esprit nous exclamions-nous à l’époque sur les Internets ou à quelque part d’autre dont on ne peut malheureusement retrouver la trace aujourd’hui.

Il fallait donner du temps au jeune homme.

Et du temps, nous lui en avons donné.

Le jeune homme a une saison désastreuse et il ne montre aucun signe de regain après ce long passage à vide. Lui manque-t-il de la maturité? Ses commentaires récents le prouvent. Comment dire à ses détracteurs et partisans de se calmer le pompon après tout ce temps? L’équipe pique du nez et malgré une fiche de .500, il ne montre aucun signe d’amélioration.

Carey Price, c’t’un pourri.

C’est le Sportnographe qui le dit, après mûres réflexions.

21 commentaires

Laisser un commentaire

  • Reujean y dit que c’est un ado. Vous dites que c’t’un pourri. D’habitude, kossé qu’on fait avec un ado pourri ? On lui fait pénitence. On le met sur le banc à la droite de Joël Bouchard qui fait exprès pour lui parler en français. Quin toé !

    • C’est ce qui ont fait l’an passé avec…. Y aurait pris beaucoup d’expérience et de maturité de cette façon… selon Rénaud et Lasso lui-même… non c’est un cul-de-sac cette histoire là…

  • ‘Faudrait donc renvoyer Auld dans les lignes mineures, garder le gardien Tchèque (donc presque Solvaque…) Robert Mayer et lui donner le numéro 41.
    Canadien aura nettement plus de chances de faire les minatoires!

  • Il bien peser le pour ou contre afin de conclure que “Carey Price, aka Jesus le Prix, est un pourri”…, il faut se baser sur un “jamais deux sans trois” ou “quitte ou double” pour le prochain match “pré-pré-minatoire” de votre Jésus et d’observer objectivement que une de ces prémisses sera vrai…

    @Réal Munger, je vous suggère de recycler votre titre mentionné de ce présent article lors du prochain match de votre Jésus en ajoutant un autre “(bis)”…

  • Ce n’est qu’une stratégie pour rester à Montréal. Vu que Halak s’est fait échangé après avoir été exceptionnel et être devenu le héros des partisans, Carey se dit que d’être poche tout en étant le bouc émissaire est la meilleure façon de recevoir un gage de confiance de la part de l’organisation.

  • Ben moé, je comprend pourquoi il est moins bon que les autres glorieux. Avez-vous vu ses jambières?! Ils sont presqu’aussi grosse que Gionta!!!

    Comment voulez-vous qu’il soit aussi bon que les autres, il ne peut pas bien patiner avec des grosses jambières de même.

    Et je comprend aussi pourquoi les papes de Canadiens ont gardé ce Price au lieu du Halak. Halak il a une maison au St-Louis des États-Unis, ça fait pas mal loin pour allez s’entrainer au quartier 10-30.

    en tous cas…

  • Vous voulez sauter, Munger? Sautons… mais sautons aux conclusions positives, bâzouèle : Ryan White capitaine!

    Dans un autre ordre d’idées, que penseriez-vous d’un ménage «retour aux sources»? Ramener Dandenault à la réalité, signer Bégin, rapatrier Huet, lâcher un coup de fil à Théodore, ramasser Souray en catimini, etc. Rajoute Redden et Cheechoo pis tu gagnes la Coupe facile à NHL 07.

  • Le titre de Munger est génial! Il fait vendre c’est certain. Mettre Price et pourri dans une phrase pis tu gagne le jackpot Google mon homme. À l’heure actuelle la combinaison de ces deux mots clés doit être la plus populaire dans l’internet, juste avant la combinaison “Dubois sacre”. Donc, faudra utiliser ce titre une bonne dizaine de fois. Vu le gardien, ça sera possible.

  • Monsieur Munger, je ne veux pas mettre en doute votre omniscience, mais Carey Price n’est pas le gardien numéro un de Canadien: c’est le numéro 31.

  • En passant, Carey Price a reçu une lettre d’encouragement d’un groupe:
    Elle se lit comme suit:

    Cher Carey Price
    Nous sommes tous derrière toi

    Signé: Les Rondelles

  • Scuuse maiis Carey price sé meilleur aller donn chier caaliice si vouus ête pas capable de vouus regardez danns face !! Essayer doont faiire mieuu !Piis sii vouus voulez vouus pourriez meme pas faiire mieuu luii!! Okéé !!Vouus aimmez miieu halak !Ouii yétaiit bonnt maiis la tu vus aujourd’hui stuun poche !!Pourii luiii ouii!

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.