Le Sportnographe
9420165
Accueil » Carey Price » Carey Price c’t’un pourri

Carey Price c’t’un pourri

Photo : CP Graham Hughes

L’importance d’un bon Carey dans l’équation d’une équipe équilibrée

Et si Price avait été surévalué

L’homme qui avait des trous en dedans de lui

J’aime les filles

Carey Price, l’homme au masque blanc qu’on dirait pas que c’est un gardien

Carey Price, l’échec d’une génération

Carey Price, pourquoi?

Les titres se succèdent dans la tête des amateurs avec ce thème commun : té you Jaroslav?

Évidemment, les amateurs, les ceuzes qui aiment Canadien jusqu’à mourir d’amour, ne l’expriment pas de cette façon. Après tout, le fan moyen est un p’tit garçon. Et comme tout le monde le sait, un p’tit garçon, ça garde les choses en dedans. Et quand ça sort, ça sort tout croche.

Les huées du match d’hier ne font que prouver ce point : Canadien est une amoureuse qui se laisse désirer et le fan est de ceux qui aiment trop, et mal.

Ce qui nous amène à cette question précise : comment bien exprimer ses sentiments à l’égard de Canadien en temps de houle?

Première chose : on slaque sur la huée dès le premier match. Ça paraît mal et les gens qui regardent le hockey en perspective trouvent que c’est cave. Heureusement, peu de gens regardent le hockey en perspective.

Deuxième chose : on slaque sur la huée dès le premier match hors-concours. C’est un match hors-concours. Ça le dit dans le titre. Ceux qui vivent ailleurs qu’à Montréal trouvent qu’on n’a pas de vie, et à quelque part c’est vrai.

Et dernière chose : prenez le temps de dormir là-dessus. C’est pas bien d’aborder un sujet complexe à chaud. Si vous sentez quelque chose qui vous grouille l’intestin, prenez le temps de digérer. Comme ça, ça évite la huée prématurée ou l’ovation hâtive.

En définitive, Price est peut-être un pourri, mais il est trop tôt pour l’exprimer ainsi.

Comme Jacques Demers le dit à tous les jours : Carey Price, c’t’un cheval. Et le cheval, c’t’un animal délicat.

34 commentaires

Laisser un commentaire

  • Cher Munger,

    Vous écrivez (et c’est tout à votre honneur), mais vous écrivez ceci : “Ce qui nous amène à cette question précise : comment bien exprimer ses sentiments à l’égard de Canadien en temps de houle?”.

    C’est une question (et c’est ben correct de même) auquelle M. Peanut pourrait répondre à. Vous savez, dans le Centre de la Bonne Bière, on peut essayer des choses comme par exemple de la bière ou encore aller se chercher un hot dog à peine plus cher, ou même de sortir de ses buts pour aller chercher une rondelle ; chose que l’on ne fait pas d’habitude. Mais essayer des affaires, comme écrire n’importe quoi en ce moment, comporte également des risques. C’est comme François Gagnon qui dit que Brian Gionta va être le futur capitaine. Si le gars se plante, ben y est pus crédible auprès de ses consoeurs. Mais si y a raison, ben y a raison pis ça change rien. Sinon que François Gagnon peut à ce moment-là sortir des arguments paternalistes auprès de ses collègues pis dire “ben, je vous l’avais dit, hein ?”. Fectivement.

  • Je suis contre le slaquage des hués contre Carey Price. Heille c’est ben toute ce qui nous reste dans nos misérables vies!

    Le huage de Price devrait être pratiqué à chaque fois que quelque chose de chien arrive dans la vie. Un ministre reçoit des enveloppes brunes? on hue Price. Un tremblement de terre ravage tout un pays? on hue Price. On fout un puit de schiste sur votre terrain? on hue Price. Réjean Tremblay écrit encore une chronique de marde sur les Nordiques? on hue Price.

    Vous comprenez le principe. L’expression bouc émissaire n’existe de plus; dites Carey Price. Comme dans “y’a rien affaire là-dedans, c’est juste un Carey Price”

  • Le seul bon côté du départ de Halak, c’était la fin des incessants débats Price/Halak qui permettait de ne pas parler du manque total d’attaquant talentueux.

    Mais le fantôme de Halak a frappé!!!! Ca me rend fou.

    Moi, c’est Subban qui m’inquiète. Combien faudras-t’il de temps pour que les entraineurs de Le Club de hockey Montréal-Canadiens en fassent un bloqueur de tirs?

    Je me relis et je me dis que j’aurais du poster ca chez Gagnon.

    Je m’excuse.

  • N’inquiétez vous pas cher peuple, le nul n’est pas le prophète dans son propre ranch… lorsque qu’il quittera le Temple de baBell, il deviendra un martyr et il sera assis à droite d’une numéro un à quelque part…

    pour une dernière fois, Halak est grand…

  • En plus, le petit Jésus a eu l’audace de dire en conférence de presse aux partisans : “Calmez-vous” ! M’a y en faire moi des “calmez-vous” ! On a enduré presque quatorze ans d’accalmie sous l’égide nébuleuse d’un capitaine pas bon comme Saku Koivu. On a enduré les plans nébuleux et quinquennal qui allaient nulle part de l’organisation de la Sainte-Flanellette. Fait que les “calmez-vous”, y peut bien se les mettre où je pense…

  • C’est juste pour dire que Halak c’est aussi fait huer à St-Louis à son premier match hors concours, genre 3 buts en 10 tirs… D’où m’a théorie qui n’est malheureusement jamais abordée par les amateurs, les deux goalers de canadien sont des pas bon…

    • De quoi ? De kessé que je que je … quoi ?! Halak = pas bon ? Ben le pas bon y a juste fait en sorte que Canadien en séries minatoires était dans le Top 4. Fait que … quoi ? De kessé pas bon ? InCH’ Halak !

      • vous les experts avez raison,mais tant et aussi longtemps que les caves rempliront le centre bell et acheteront de la moullson,en mon JEFF,ILS VONT TOUT FAIRE,pour ecoeurer le quebequois .Aucun joueurs, quebequois de talent et des vaches de reformes .et concernant carey, arretez de vous questionner c’est un sauvage pis un sauvage ca boit lE meme GAZ que mon char.pourquois cet enorme crosse enver MR HALLACK ,ON LE sait tous ,maman price vs le bat de BOB ….. DEHORS gauthier,martin le trapeu,BIENVENUE MRS HARTLEY COACH,CARBONEAU 2 BLEUET OU LAPPY COACH DEFENSEURS ET CE NE SERAIT Q’UN DEBUT JEFF MOLSON CAR POUR L’instant boucoup boucoup de gens boivent de la BUDWISER ……

  • La mariage arrangé (Carey Price et les fans)

    Quoi de plus détestable qu’un mariage quand le coeur n’y est pas. Ces alliances, c’est connu, ne font le bonheur de personne. Surtout quand la fiancée avait déjà trouvé un bon parti. Ce dernier venant de la Slovénie avait su la conquérir par son ardeur au travail, sa simplicité, sa modestie, son sourire complice et sincère qui magnifiait l’hathlète.
    Voilà que l’on impose, à la fiancée, un jeune cowboy qui se révèle fougueux, mais pas nécéssairement là ou celle-ci l’attend… Un prétendant qu’elle observe et qui la plupart du temps lui fait la moue plutôt que de lui sourire. Ses sourires, il les réserve aux journalistes, mais ce sont le plus souvent des sourires de sarcasme et d’ironie…
    Notre fiancée affiche donc son insatisfaction auprès de Gauthier, l’organisateur, de cette union presque vouée à l’échec. Après s’être prosternée devant son glorieux amour perdu, elle a de la difficulté à courber l’échine devant ce conquérant qu’elle pense imbu de lui-même. Alors tout le monde de l’entourage de l’organisateur (les médias) tente de convaincre ladite éplorée qu’elle doit garder espoir, qu’il lui faut de la patience. Cela dit, les journalistes se plient un peu à ces demandes, car, avouons-le, ils ont un peu les pieds liés. Leurs propos s’avèrent par ailleurs peu convaicants…
    Je le disais plus haut, les attentes sont énormes et le jeune Jésus n’est pas un dieu, difficile pour lui de plaire à tout le monde et aussi de bloquer tout ce qui peut glisser près de son filet. Il faut être honnête et concéder que cet athlète est peut-être rempli de talent. Sauf que le contexte ne s’y prête simplement pas. Et je crains que l’organisaiton du CH soit en train de briser cet hockeyeur en l’offrant en pâture aux fans qui sont en droit d’exiger non seulement une performance, mais quelqu’un qui semble prendre son rôle au sérieux.
    Lors de la saison 2009-2010, la Direction a plus d’une fois ébranlé la confiance du gardien lui préférant son acolyte. Cette année, il se retrouve seul pour faire face à la musique. Quand l’intéressé ne dit pas ressentir autre pression que la sienne, peut-on vraiment le croire? À mon avis, tout est là, pour reconquérir les fans, Price a besoin de quelqu’un qui le “coache” dans la façon avec laquelle il doit s’ adresser à la Presse et aux fans. On doit le sentir impliqué et prêt à tout pour incarner le numéro un qu’il pourrait devenir. Au lieu de cela, le gardien y va toujours de quelques réflexions quasi arrogantes en rejetant presque la faute de ses infortunes sur les fans trop exigeants…
    Ne reste plus qu’à souhaiter que cette union de raison… en devienne une d’amour entre la public, comme le dirait Marc Labrèche, et celui à qui on a affublé la charge d’être un salvateur!
    Pierre Cloutier

  • “C’est un match hors-concours. Ça le dit dans le titre. Ceux qui vivent ailleurs qu’à Montréal trouvent qu’on n’a pas de vie, et à quelque part c’est vrai.”

    Cette phrase résume tellement bien la situation !
    Chapeau !

    • Pas de vie?ERREUR!pas de club!!!!et Alex Terrieur peu continuer de rêver a plus de partisans……..Alain,son frère, sais que l’indiffèrence est bien plus nocive….Métro..Boulot..BOOUUUU Ch…et Dodo…Ça fait ça de plusse…..

  • Price sera bien traiter ce soir.Afin de le garder concentrer a notre cause,nous allons l’ applaudir comme jamais a chaque arrêt (si il en fait!!!)Nous autres on ¨C¨ (comme dans capitaine?) vivre a Ottawa!!!

  • Cé tu moi ou les commentaires dans le sportnographe ressemble de plus en plus au talkback sur RDS???

    je commence a avoir peur que le sportnographe perd sa raison de vivre, c’est a dire rire des journalistes et des fefans, pas les encouragés

  • Tu as bien raison.

    Et je dis mea culpa parce que mon premier commentaire aurait mieux fitté chez Gagnon.

    Des fois, je me demande combien de temps on peut (essayer d’) être drôle à parodier des gens qui repètent exactement les mêmes choses depuis la naissance des talk backs.

  • BOUUUUUU!!Encore 2 ou trois petits huages et nous verrons le gourou du CH venir nous expliquer quelques décisions douteuses….On lâche pas!!Y pourront pas faire jouer un tape tout l’temps!!!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, qui a probablement peur
    En 1930 les bons citoyens allemands, persuadés que les Juifs étaient dangereux, les harcelaient sans pitié. En 2020 les bons citoyens québécois, persuadés que les citoyens sans masques sont dangereux, sont prêts à les harceler. Suffit d’avoir peur et le gros bon sens disparait. L’article André Arthur, qui a probablement peur est apparu en premier […]
  • Michelle Blanc, assiégée
    Hier, une dizaine de fillettes et de femmes sont venus se baigner dans mon lac, en burkini. Un voisin qui loue son chalet en AirBnb. J’avoue en éprouver un profond malaise. Le même que celui que j’éprouverais à la vue du costume du KKK. L’islam radical est maintenant chez moi… L’article Michelle Blanc, assiégée est […]
  • Maxime Bernier, déguisé en anti-communiste
    Selon le communisme, la propriété privée est immorale et il est justifié de la détruire et voler. Les émeutes au nom de l’«antiracisme», les dépenses gigantesques des gouvernements et la création monétaire massive des banques centrales ne sont en fait que du communisme déguisé. L’article Maxime Bernier, déguisé en anti-communiste est apparu en premier sur […]
  • François Legault, en parlant de Sonia Lebel
    Au trésor… mon trésor. L’article François Legault, en parlant de Sonia Lebel est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Claude Bernatchez, qui ouvre le feu
    Attention s’il-vous-plait, respectez ces interdictions de ciel à feu ouvert. C’est très à risque. L’article Claude Bernatchez, qui ouvre le feu est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.