Le Sportnographe

Canadien roi et maître du Wachovia Center

Bon, on exagère un peu. Mais avouez que ça fait du bien de retrouver son Canadien d’antan (ou datant, comme dirait Jacques “Jay-Dee” Demers), qui gagne des matchs qu’il ne mérite pas. Il ne serait pas surprenant que le tricolore gagne la coupe sans faire exprès suite à une punitance imposée à l’adversaire pour avoir lancé la rondelle dans la face de Youpi sans qu’elle ne touche à la baie vitrée.

Mais comme le propose Normand Leblond, compositeur officiel des grands titres du Sportnographe (comme celui qui trône au dessus de cet article), pour être fair avec le Philadelphie, Canadien a placé sont goaler poche devant le filet (Leblond a cette tendance à utiliser des mots en anglais, que voulez-vous). Aebischer, que les analystes prononcent “Aebischeur” même si on a l’impression qu’un Suisse dit probablement “Aebischère” (nous, on l’appelle simplement “Chose”), a encore une fois fait la girouette au gré des mouvements de la rondelle. On se dit que ça pourrait être pire. Prenez Théo par exemple.

Parlant de prononciation, avez-vous remarqué comment Éric Desjardins et Renaud Lavoie (ou était-ce Luc Gélinas ?) prononçaient les noms de Québécois à l’anglaise ? Serg Savarde, Jake Demerss, Maxeum Lapieur… n’est-il pas un peu regrettable de voir des francophones articuler des noms francophones à la manière d’anglophones qui essaient de les dire à la française ? (Vous suivez ?).

En tous les cas, il y a encore le petit Samsonov qui n’est même pas capable de prononcer “filet désert” sans avoir l’air fou. Dommage que personne n’en voudra dans un éventuel échange. Quoiqu’avec Forsberg au centre, il pourrait se réveiller. Mais oui, Montréal serait l’endroit idéal où Forsberg pourrait se blesser au sein d’un deuxième trio qui joue mal. Le suédois pourrait très bien se retrouver chez nous (comme à peu près le Tout-Philadelphie), c’est Yvon qui l’a dit, avant d’ajouter qu’il pourrait aussi se retrouver dans une autre équipe, parce qu’il y en a beaucoup, des équipes. Bon point.

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Monsieur Piquette,

    Ayant un beau-frère suisse, fan de hockey supportant à distance Canadien, je vous confirme que là-bas, on prononce bien “Aebischère”. Just so you know.

    Bravo pour votre beau programme.

  • Placer son goaler poche devant le filet peut donner espoir de gagner à une équipe loser comme le Phifidelphie. En plus, si Aebischer fait preuve de largesse et feint de vouloir faire gagner la dite équipe de fond de cave, c’est encore mieux. Il ne faut pas croire tout ce que vos yeux voient chers amateurs !

  • d’acc. avec toi Vlad ! c’est la raison pour laquelle on me regarde croche quand je dis que je ne panique pas même si canadien a été *correct* contre les fifis… non mais… pourquoi se donner à fond quand on peut juste être correct et la gagner ? si on avait gagner 8-1 contre les fifis… qu’est-ce qu’on lirait alors dans les médias ? qu’est-ce qu’on entendrait dans les tribunes du AM 730 ?? qu’il n’y a rien à être fier… c’était *juste* les fifis pis qu’il ne faut pas partir en panique avec ça…

    bon sinon j’avais glissé un commentaire sur ste-flanelle.com disant que Dany Dubé commençait à m’énerver quand il parle du #8… il l’appelle : KomiCHarek… s’il le fait pour plugger un *CH* dans son nom comme c’est le cas pour les initiales de Huet ou ben de Higgins… ou ben donc pour un CH comme dans aebisCHer… c’est bien… mais il devrait être constant et donc dire *CHouray*, “CHamCHonov”…

    on gagne des matchs qu’on ne méritent pas… mais on en a perdu des matchs où on méritait de gagner… c’est pareil pour toutes les équipes… bon bon… peut-être pas pour toutes toutes… mais presque toutes…

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.