Le Sportnographe

Canadien remporte les victoires

Montréal – Les échanges font partie de la pauvre vie de nos riches joueurs, les blessures surviennent toujours au mauvais moment – sauf peut-être pour le José Théodore -, et la chimie d’une équipe évolue en suivant les leitmotive des cris d’encouragements des spectateurs. Le magnifique sport qu’est le hockey a toujours été rempli de rebondissements et de sensations fortes, et c’est tant mieux. Parfois les délicieuses victoires catalysent les sourires, parfois les amères défaites provoquent les pleurs, mais le plaisir, lui, reste et restera. Dernièrement, Canadien nous offre un petit spectacle qui, étonnamment, cumule sans cesse les victoires, et, dans toute équipe qui va bien, il y a un héros obscur qui, avec de petites choses presque invisibles, participe à la prospérité du groupe. Généralement, le héros obscur désire rester dans l’ombre pour garder son prestigieux titre, mais, ici, au Sportnographe, nous disons les vraies affaires.

Tout comme moi, vous avez sûrement remarqué que Canadien monte tranquillement dans l’officiel classement de la grande ligue qui se dit nationale. Et ce succès, Mesdames, Messieurs, est dû à un héros obscur. Et non, ce ne sont ni Sundstrom, ni Bulis, ni Bonk, ni Youppi qui distribuent discrètement les petites choses. Vous l’avez sans doute deviné, c’est en effet le maintenant célèbre Sportnographe. Malgré cette fracassante annonce, nous ne voudrions surtout pas perdre notre obscurité, alors n’en parlez pas trop à votre voisin.

Premièrement, contre toute attente, l’équipe du Sportnographe avait décidé que, pendant la pause olympique, sa salle de rédaction au grand complet allait désormais prôner une politique positiviste. Les choses se sont plutôt bien déroulées pour Canadien pendant ce congé olympien, puisqu’il n’a subi aucune défaite. Deuxièmement, la référence en sport avait déclaré que tous les espoirs étaient permis puisque Canadien avait un nouveau gardien numéro un. Depuis, le gardien français, Cristobal Huet, ne cesse de vous impressionner et il blanchit avec brio ses adversaires. Finalement, après avoir réfléchi, observé et analysé, le Sportnographe a pris une grosse et lourde décision : afficher le « Merci à nos partisans ! – Thank you fans ! » sur son site. Le porte-bonheur offert gentiment par notre équipe porte fruit et légume, puisque Canadien remporte la victoire, il gagne le point en prolongation et, à peu de choses près, ne perd plus, excepté bien sûr lorsque les arbitres sont vendus.

Or, le Sportnographe ne veut tout de même pas enlever le crédit à Canadien et à Robert « Bob » Gainey. Le tricolore joue un peu mieux et il remporte beaucoup de victoires qui, vous allez être d’accord, font la différence entre un champion et un participant. Chacun à leur rythme, les joueurs produisent des buts, soit par une belle passe sur le palet de son compagnon de travail, soit par un beau lancer dans le filet, soit par un magnifique « garbage goal ». Certains pensent encore étrangement qu’il suffit de participer dans le monde sportif, mais l’important c’est de gagner. Robert « Bob » Gainey, lui, n’hésite pas à échanger les mauvaises pommes du panier et à aller ainsi chercher le meilleur pour l’équipe. Un défenseur toujours dans ses valises et un gardien sympathique se joignent maintenant au succès de l’équipe. Il faut croire qu’il ne manquait pas grand-chose à Canadien pour remporter la Coupe.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.