Le Sportnographe
Canadien paresseux ?
Accueil » Chapeau Richard ! » Canadien paresseux ?

Canadien paresseux ?

On aurait pu penser que la finesse discursive de Saku Koivu en zone neutre de la pratique de dimanche dernier aurait motivé les troupes pendant plus d’un match, mais il s’avère que ce qui fait vraiment la différence chez Canadien, c’est Andreï Markov. Combien de fois cette semaine avez-vous entendu parler des statistiques du tricolore lorsque Markov y est, lorsqu’il n’y est pas ou encore lorsqu’il a mangé du spaghetti pour souper ? Disons qu’on aimerait bien qu’il revienne contre le Toronto parce que rien ne vaut une victoire écrasante contre nos amis ontariens et leurs arbitres de pacotille.

Comme on le disait donc, selon nos calculs ultras précis et l’apport des savantes analyses de 38 commentateurs sportifs, c’est Markov qui est le principal facteur de victoire de Canadien. D’ailleurs à voir l’habileté avec laquelle il appuie à l’aide de son index sur une narine pour la boucher de façon à extirper la substantifique moelle de l’autre narine (le caméraman l’avait bien cadré), on comprend que le défenseur a du doigté. Or quelle ne fut pas notre surprise de voir (bien malgré nous) un son de cloche différent à la une du Journal de Montréal où l’on apprend que Kovalev et Koivu sont des paresseux, rien de moins. Pourtant, avec l’oraison du capitaine, et considérant qu’on ait vu Kovalev jeter les gants, on aurait pu penser le contraire.

Évidemment, nous mettons à l’instant quelqu’un sur le cas pour déterminer si on peut établir un lien de causalité entre la possible fainéantise de Koko et Koivu, le fait que ceux-ci ne soient pas à la hauteur sur la patinoire, et les performances assez moyennes de l’équipe. En attendant d’avoir une réponse, la flanalette opposera Cristobal Huet, qui n’est pas “un gardien à réflexe, comme on dit” (selon un commentateur de CKAC) aux vieillots Leafs, et on espère qu’il nous en fera un autre petit blanc.

4 commentaires

Laisser un commentaire

  • Ça passe ou ça écrase ce soir contre le vilain Toronto. 9e, c’est mieux que 10e mais on on s’entends que pour boire à la coupe, 8e serait une meilleure position de fin de saison. Ensuite, tout le monde s’entends la-dessus, c’est la vrai saison qui commence, celle où les billets de saison ne sont plus valide mais la draft coûte quand même 9$.

    Note :
    Mon informateur a vu un certain joueur pratiquer son swing de Golf dans un magasin de la municipalité sise sur l’Île Jésus et ce malgré ses douleurs lombaires. Pour moi, son cycle approche de la fin. Je devrai en parler au Baron.

  • Koko, Koivu, Markov… d’accord ! Mais pourquoi ne parle-t-on pas de Ribeiro ? Parce qu’en fait, c’est lui qui inspire les autres ! Hé oui, notre petit « fakeux » préféré encaisse tous les coups, que l’on parle de mise en échec ou encore de coups de poing sur le casque pour lui étamper la face dans la baie vitrée. J’éprouve un malicieux plaisir devant ce spectacle et je suis convaincue que les chroniqueurs du sportnographe se joignent à moi.
    Sur ce, à samedi,
    GO HABS GO !

  • Quand Canadien joue pas, Canadien peut pas monter au classement ; mais c’est vers les 21 heures 35 que Canadien que a su ravir la puck et pis un match de deux points, qui en valait quatre, à le Maple Leaf. Quand les gars du Toronto sont rentrés au vestiaire après s’être disputés un bon match, ils ont ben dû s’apercevoir dans la glace de la zone neutre qu’il leur manquait quelque chose que Canadien avait en plus et qu’il avait pas en début de game : deux points de plus au classement. Et pis pensez-pas que les gars du Toronto ont rien fait pour faire changer le pointage après la deuxième : on a cru apercevoir le Kaberle tenter de garnotter la puck sur le tableau indicateur à deux trois reprises. À moins que le gars visait Michel Villeneuve su’a galerie de presse.

    – En bref : on peut vraiment pas dire qu’Henri Richard se présente à tous les match de ce temps-ci.

  • Koko paresseux ?

    Ne vient-il pas d’établir la marque pour le plus grand nombre de matchs consécutifs avec au moins un point cette saison chez Canadien ?

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, qui a probablement peur
    En 1930 les bons citoyens allemands, persuadés que les Juifs étaient dangereux, les harcelaient sans pitié. En 2020 les bons citoyens québécois, persuadés que les citoyens sans masques sont dangereux, sont prêts à les harceler. Suffit d’avoir peur et le gros bon sens disparait. L’article André Arthur, qui a probablement peur est apparu en premier […]
  • Michelle Blanc, assiégée
    Hier, une dizaine de fillettes et de femmes sont venus se baigner dans mon lac, en burkini. Un voisin qui loue son chalet en AirBnb. J’avoue en éprouver un profond malaise. Le même que celui que j’éprouverais à la vue du costume du KKK. L’islam radical est maintenant chez moi… L’article Michelle Blanc, assiégée est […]
  • Maxime Bernier, déguisé en anti-communiste
    Selon le communisme, la propriété privée est immorale et il est justifié de la détruire et voler. Les émeutes au nom de l’«antiracisme», les dépenses gigantesques des gouvernements et la création monétaire massive des banques centrales ne sont en fait que du communisme déguisé. L’article Maxime Bernier, déguisé en anti-communiste est apparu en premier sur […]
  • François Legault, en parlant de Sonia Lebel
    Au trésor… mon trésor. L’article François Legault, en parlant de Sonia Lebel est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Claude Bernatchez, qui ouvre le feu
    Attention s’il-vous-plait, respectez ces interdictions de ciel à feu ouvert. C’est très à risque. L’article Claude Bernatchez, qui ouvre le feu est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.