Le Sportnographe

Canadien, on oublie ça cette année

Photo : CP Graham Hughes

Ça arrive à tout le monde. On se fait des idées suite à de belles expériences momentanées, des promesses non dites qui demeurent dans la tête comme un espoir latent. De toute façon, après un si beau printemps, pourquoi ça n’aurait pas été possible d’aller un peu plus loin? Les changements nécessaires ont été faits, les ajustements mineurs ont été réalisés, et était prêts à embarquer pour un long voyage.

Oui, ça arrive à tout le monde.

En fait, ceux qui n’embarquent pas dans ce genre d’histoires sont soit blasés, soit tout simplement naïfs. Pourquoi ne pas y aller de front et tout risquer?

Le Québec en entier a donc décidé d’y aller, en se disant que ça ne pouvait pas en être autrement. Surtout après l’été où l’on a pu mieux comprendre ce qui s’était passé et s’ajuster.

Mais il faut parfois faire preuve de réalisme. Malgré l’enthousiasme, il faut revoir ses attentes. Comprendre ce qui se passe et s’avouer, pour un moment, vaincu.

Tout ça pour vous dire que Canadien, cette année, on oublie ça ok?

Gorges, Markov, Gill, Spacek, Wisniewski, Cammalleri.

Ça fait du monde.

Et Paul Mara n’est certainement pas la solution.

Alors on fait quoi?

On oublie un peu la fièvre des séries, on se concentre sur le développement des jeunes et on termine la saison en toute fierté. Si on fait le détail, c’t’un plus. Sinon, pas plus grave. On se concentre sur le soccer avec L’Impact qui recommence bientôt.

Bin non c’t’une blague, on s’en fout du soccer. On ira jouer au golf.

7 commentaires

Répondre à Ababord Annuler la réponse.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.