Le Sportnographe

Canadien : notre évalutation des joueurs

original

Il semble que tout média sportif qui se respecte doit offrir à son public une évaluation des joueurs de Canadien pour faire semblant de connaître ça. Quand même, si Yvon Pedneault le fait, ça veut dire que nous aussi, on est capable. Allons-y de ce pas.

Carey Price : Après avoir perdu 20 livres pour une troisième saison de suite (serait-il manorexique?), Price devra s’assurer de faire le plein d’énergie avant chaque rencontre. On lui suggère le bouillon de poisson de Theresa Spence.

Tomas Plekanec : Si ses cols roulés restent en santé et bien assouplis, il devrait connaître une bonne saison.

Brian Gionta : Il s’était joint à Canadien pour retrouver Scott Gomez. Gomez étant parti, on s’attend à ce qu’il sombre dans une profonde dépression et connaisse une année de misère.

Andreï Markov : Une bonne communication entre lui et son genou devrait lui permettre de consolider sa déliquescence tranquille.

Lars Eller : On s’attend à une saison d’au moins huit buts de sa part. Deux matchs de quatre buts, donc.

Brandon Prust : Il devrait continuer son bon travail pour démontrer que les batailles au hockey, c’est un peu débile.

Alex Galchenyuk : Le petit russe de Milwaukee devrait connaître une bonne année recrue. On lui prédit 22 buts, tous en fusillade.

David Desharnais : Sans aucun doute une saison plus facile pour lui à cause du regard des partisans qui se sont habitués à ce qu’il tombe toujours sur les foufounes. Moins de pression dans le popotin, donc.

Erik Cole : On s’attend à une saison en dents de scie pour Cole puisqu’il devra consacrer une partie importante de son temps à planifier sa retraite.

Quant aux autres joueurs, on n’a pas vraiment d’opinion à leur sujet.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Le Sportnographe à sous-contracté la rédaction des titres de ses chroniques à Mario Tremblay.

    Canadien a trop de 4ème trio. Un ça suffit. Puis cela permettrait à P. K. Su ban d’avoir un contrat digne du baseball majeur.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories