Le Sportnographe
Canadien n’est pas centenaire, y’é t’adolescent
Accueil » Chapeau Richard ! » Canadien n’est pas centenaire, y’é t’adolescent

Canadien n’est pas centenaire, y’é t’adolescent

Ici, au Sportnographe, on n’est pas du genre à oublier l’un des apports majeurs de Max Weber à la sociologie moderne, soit l’importance de définir les concepts qu’on parle de. Sinon, on ferait du journalisme, pas de la science.

À ce sujet, toute l’année durant, on nous a cassé les oreilles avec le fait qu’il n’y avait pas de chimie chez Canadien, que la parade de la Stanley remplacerait cet été le défilé de la fierté gaie dans nos agendas et que Canadien était centenaire pis-que-c’était-dont toute une raison de se réjouir (à ne pas confondre avec le fait de jouir deux fois en un cours laps de temps).

Bon, d’abord, la chimie. À la page 366 de mon Petit Robert, il est inscrit : Chimie : n.f. (1) Science de la constitution des divers corps, de leurs transformations et de leurs propriétés. (2) Transformation profonde, secrète. En vertu du sens premier, il est vrai de dire qu’il n’y avait pas de chimie chez Canadien, mais quant au second, il appert qu’on nous a menti toute l’année, car ce club prometteur s’est transformé en Datsun 83 de façon mystérieuse entre le mois de janvier et celui d’avril.

Ensuite, la Stanley et la fierté d’être orienté vers son sexe. Personnellement, je n’ai toujours pas entendu de pub à la radio annonçant la parade de la coupe à Montréal pour bientôt. Par contre, mon masseur Denis sera du défilé de la fierté gaie à la mi-août.

En passant, le mot Stanley n’est pas dans mon dictionnaire Petit Robert.

Enfin, le centenaire. Toujours dans mon sacré ouvrage de référence, mais à la page 328 cette fois, il est écrit : Centenaire : n.m. (1) Personne âgée de cent ans qui coûte cher à l’État et qui ne se souvient pu de grand chose. (2) Centième anniversaire d’une personne ou d’un événement. Or, Canadien n’est pas une personne, pas plus qu’un événement.

Allons donc à la page 31 de mon Petit Robert, rien que pour voir. Adolescent : (1) Jeune garçon, jeune fille. De plus, pour bien faire comprendre la notion, on cite Maurois : “Les adolescents écartelés entre l’appel de la Chair et la terreur du pêché”. Malade, hein ? Vous vous demandez ce que ça veut dire “écartelé” ? Ben allons à la page 702 de mon Petit Robert. Écarteler : (1) Déchiré en quatre. Cela veut donc dire que Jacques Demers avait vu juste, mais pas vraiment.

Chose certaine, Canadien ne sait pas parler, boit comme un trou et bande à rien. Voulez-vous vraiment d’autres preuves de son adolescence ?

On reconnecte un moment donné.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Jérôme Blanchet-Gravel, déçu du programme de subventions pour les entrepreneurs noirs
    Donc on nous parle de privilèges blancs constamment, mais on est en train de créer une forme de privilège noir dans un certain sens. C’est plate. L’article Jérôme Blanchet-Gravel, déçu du programme de subventions pour les entrepreneurs noirs est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, inquiet parce qu’un femme en décolleté s’est vue refuser l’accès au Musée d’Orsay
    Y’a peut-être effectivement une espèce d’islamisation des mentalités. L’article Jérôme Blanchet-Gravel, inquiet parce qu’un femme en décolleté s’est vue refuser l’accès au Musée d’Orsay est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Mathieu Bock-Côté, inquiet à propos des manifestations
    Dans les fait, ont vit dans, y’a un signe d’américanisation mentale au Québec moi qui me frappe. On l’a vu au mois de juin si je peux me permettre quand on a vu des manifestations comme si on était en Alabama. L’article Mathieu Bock-Côté, inquiet à propos des manifestations est apparu en premier sur Le […]
  • Richard Martineau, logique
    Ça montre à quel point les antiracistes sont maintenant racistes. C’est-à-dire qu’ils jugent les gens selon la couleur de leur peau. L’article Richard Martineau, logique est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Réal Béland, cinéphile
    – J’ai l’impression qu’on est pas dans la réalité. Tsé le film Footloose là, on dirait qu’on est dans ce film-là. C’est pas compliqué, c’est le film Footloose, la base, c’est deux jeunes qui se sont tué parce qu’ils sont sortis dans une sortie, d’une soirée dansante un peu arrosée pis ils se sont tué […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.