Le Sportnographe

Canadien : le risque d’avoir trop de premiers trios

r-LARS-ELLER-large570

Il fut un temps où le gros problème de Canadien résidait dans la surabondance de joueurs de troisième trio. C’était la belle époque où Travis Moen avait beaucoup, beaucoup de temps de glace.

Les succès de Canadien cette saison démontrent que nous sommes dans une nouvelle ère. Or ce changement de paradigme offre aussi son lot de travers. En effet, c’est avec le problème inverse que se retrouve maintenant Michel Therrien : un surplus de joueurs de premier trio.

Tellement qu’il a déjà dû faire une encoche au régime méritocratique qu’il a mis en place en dompant le méritant Lars Eller sur le quatrième trio, le seul trio de Canadien qui n’est pas un premier trio.

Il n’y a donc plus de place pour les pas bons dans cette équipe? Devra-t-on attendre la prochaine appendicite pour que ceux qui ne sont pas capables de pogner une passe aient aussi leur chance? Tout ça est très inquiétant. Une société qui n’a pas de classe inférieure à exploiter finit par se cannibaliser.

Et ça, on ne veut pas voir ça chez Canadien. Ça ferait une trop longue liste des blessés.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Vous pouvez ben rire, mais y reste quoi dans une séquence de 9 défaites si on peut pas se rabattre sur cette idée rassurante qu’au moins, Smolinski, Metropolit pis Kostopoulos se sont présentés à soir? Quels défenseurs va-t-on pouvoir faire jouer à l’aile pour relancer Galchenyuk en mai? On vient-tu de perdre Palushaj, l’avenir du Bulldogs et mentor ménager de Louis “Gandalf” Leblanc (le magicien de Kirkland), pour gratis? L’histoire récente nous a appris que Canadien a plusse de chance dins minatoires si y finit 8e que si y finit premier. Mais si on est trop haut à la date limite des transactions, y va être trop tard pour redescendre sans que ça paraisse qu’on fait exiprès. Encore une mauvaise gestion des plans quinquennaux de la part de l’état-major du club aux mille patinoires extérieures…

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories