Le Sportnographe

Canadien est une équipe unie

Certaines personnes qui ne savent pas que pour obtenir une information juste et objective sur ce qui se passe autour de la puissante machine qu’est l’organisation montréalaise mal nommée Canadien, il faut se pointer dans ce coin-ci de l’autoroute de l’information, ont eu la surprise de constater les supposés propos incisifs de Michel “Mike” Ribeiro sur le site Suisse Planète Hockey avec qui le prolifique Réal Munger a déjà collaboré.

Or, l’interview de Coline Quinty, une personne qu’on ne sait pas qui elle est, mais qui possède un nom lui donnant de la crédibilité, n’est semble-t-il, pas vraiment vraie. Du moins, c’est ce que prétend le rosâtre Ribeiro. Ceci aura donné l’occasion à François Gagnon (qui ne semble pas se rendre compte qu’il s’embarque dans une cause perdue) de se choquer légèrement contre la plèbe fanatique qui se plaît à faire popo sur Canadien, mais qui continue de regarder les matchs de l’équipe et de téléphoner chez Ron.

C’est que dans la fausse entrevue du maigrelet joueur de centre qui aime bien insérer une partie de son chandail à l’intérieur de ses culottes, Ribeiro ose invoquer le fait que Koivu “apporte plus de leadership à l’équipe finlandaise qu’à celle du Canadien… Faites-vous à l’idée que je ne peux en dire plus. Donc à vous de juger…” et que “pour ce qui est des bars, qui n’aime pas prendre une bonne bière avec ses coéquipiers après une rencontre ?”.

Heureusement, on sait qu’au contraire, Ribeiro est dans une grande forme après qu’il n’eut pris aucune bière en admirant son capitaine courage bataillant pour la médaille d’or. D’ailleurs, le nouveau comparse de Kovalev et Perezhogin est plus que déterminé à améliorer son différentiel (qui est le pire de l’équipe à -12), et il est rassurant de constater que Guy Carbonneau l’appuie dans sa démarche : “J’aime lui parler parce qu’il n’est pas plus gros que moi”, a tenu à préciser Mike Ribeiro.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories