Le Sportnographe

Canadien en demie-teinte

Photo : THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

C’était la soirée des demies-mesures hier chez Canadien, ce qui n’augure rien de bon pour le reste de la saison. C’est que tous les experts semblaient dire avant le match qu’une défaite équivaudrait à une exclusion des séries pour Canadien. Or, Canadien a perdu en prolongation, ce qui lui confère un point au classement. Alors qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que Canadien n’est ni bon, ni mauvais, ce qui est plutôt triste pour des extrémistes comme nous, au Sportnographe.

Carey Price est pourri, on l’a vu assez rapidement en début de rencontre… mais il est capable de se battre et ça, le monde aime ça.

Benoît Pouliot, que l’on appelle affectueusement Poupou dans les officines du Sportnographe, en a mis deux dedans… mais Guillaume Latendresse, lui, est capable d’en mettre trois.

Jacques Martin a trouvé une solution pour le trio de Plekanec… mais c’est Mathieu Darche.

Ryan O’Byrne joue à l’avant… mais il ne sait pas jouer à l’avant.

Canadien récolte perd… mais il récolte un point.

C’est tout simplement que le pire scénario risque d’arriver : Canadien ne fera pas les séries, mais ne repêchera pas en bonne position non plus, ce qui implique que l’an prochain, Canadien aura le même noyau de joueurs moyens qui coûtent cher, avec pas de jeunes recrues plein de puissance.

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • Très bonne analyse… et qu’apprends-je là en plus? Canadien libère Laraque! Canadien a le don de renvoyer des bons scoreurs (50% d’efficacité quand même). En même temps il se donne une meilleur chance de gagner vu que Laraque est un homme fort qui ne fortissais pu pantoute… faque une autre décision en demie-teinte…

Commentaires récents

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.