Le Sportnographe

Canadien doit vendre aux plus offrants

J’ai abandonné l’idée que Stanley sera d’une parade sur la Ste-Catherine en 2007. À moins que les gais la kidnappe, ce qui est dans la mesure du possible.

En langage financier, Canadien vie sur sa marge de crédit. Il possède toujours un beau prospectus mais dès qu’on analyse les chiffres, il bat de l’aile et rien ne laisse présager une cote à la hausse à court terme.

L’horizon prévisionnel de l’amateur – le temps qu’il lui donne pour atteindre ses objectifs – est diminué par les fluctuations périodiques de la valeur de ses placements émotifs.

En gros, Canadien performe pas pis ça écœure le partisan. Pas le même que l’autre, son cousin, celui dont le facteur affectif n’embrouille pas ses visions d’avenir.

Aussi, concrètement, je me crois lorsque j’affirme que Canadien devrait vendre ses actions de la NHL pour acheter des parts dans les marchés européens et investir dans les petites entreprises.

Des solutions drastiques sont donc de mises : Réductions de personnel et masse salariale allégée. Comme aucun syndicat n’est en cause, faudra couper dans les produits vedettes : Samsonov, Kovalev, Huet, Aebischer, Rivet, tous réaffectés pour des choix au repêchage. Par ses trios devenus duo et ses paires de défenseurs devenus solo, la filiale de Hamilton écopera mais comme c’est un marché automobile nord-américain, elle réagira à l’aide de nouveaux modèles avec ailerons et roues en alliage de 15 pouces qui ont tendance à rouiller vite.

Avec 12 ou 13 nouveaux placements, Canadien devra diversifier car les risques de krach à la Alfie « Enron » Turcotte demeure. Mais comme le dira un jour Benoît Brunet, “plus il y a de chances de scorer, plus le puck peut rouler pour nous autres”. Ça voudra sans doute dire quelque chose car il est payé pour ça.

Souhaitons que Bob Gainey s’inspire du bon Lacroix. Pierre, pas Vincent.

4 commentaires

Répondre à Paul Meilleur-Aucoin Annuler la réponse.

  • Rationaliser Canadien… Quelle bonne idée. On pourrait le délocaliser également et faire jouer la Flanalette au Mexique. De plus, les hot-dogs sont moins dispendieux là-bas, ce qui serait une bonne nouvelle pour le partisan.

  • étant donné que je crois encore en Canadien non seulement pour les séries mais aussi pour Stanley sur la Ste-Catherine, mon point de vue est donc différente de la tienne… mais je tiens à te dire, cher Paulin, que j,ai quand même eu du plaisir à lire ton article… 🙂

  • Le titre CH se situe à $6.10 pour les acheteurs et $6.35 pour les vendeurs. Nos experts prévoient une légère augmentation du titre pour aujourd’hui, alors que l’acheteur devrait refaire surface.

  • Comme le marché est hautement et beaucoup plus émotif que financier, je dois dire que ton article, cher Paulin, a fait monter ma tension artérielle à la limite du dangeureux ce matin. N’ayez de craintes, je ne verserai pas dans les insultes ou encore les menaces de mort ce matin. J’affirme par contre, que je crois que Canadien sera du détail encore une fois cette année. Le chiffre magique de 95 n’est pas si difficilement atteignable que ça. Maintenant que la malédiction du 23 décembre semble passé et que nous avons mis notre sort entre les mains du jeune gardien slovaque, je ne peux que croire à Stanley sur la Catherine cette année. Canadien en 6 !!!

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.