Le Sportnographe

Canadien doit aller chercher un joueur très bon

Photo : THE CANADIAN PRESS/John Ulan

Il fut une époque où Canadien comptait toujours en son sein un joueur très bon. Guy Lafleur, Pierre Turgeon et Brian Savage en sont de bons exemples. De nos jours, ce sont toutes les autres équipes qui possèdent ce genre de joueur qualifié “de concession”, ou “étoile”, ou “supervedette”, ou tout ça en même temps.

Depuis quelques années, Canadien se contente d’avoir plusieurs joueurs bons, plutôt que d’avoir un gars capable de faire un spin-o-rama de reculons les yeux bandés avec un défenseur sur le dos. C’est pourquoi nous croyons qu’il serait temps de faire l’acquisition d’un de ces joueurs qui soulève les foules.

On ne parle même pas ici d’un Crosby ou d’un Ovechkin. Non, un simple Paul Stastny ferait l’affaire… et quel heureux hasard, fiston Stastny s’est chicané avec son entraîneur, et papa Statsny trouve le directeur général du Colorado est un peu jambon. Une belle occasion de l’obtenir au rabais, tout comme Dallas avait obtenu Ribeiro, mettons.

Pierre Gauthier doit cesser de ne penser qu’à aligner les joueurs incolores et inodores (bon, peut-être pas inodores) de cinq pieds et miser sur un joueur dans le 99e percentile du talent, même si ça doit hypothéquer l’avenir. Parce qu’une hypothèque, ça dérange moins quand vous avez une beau palais à Rosemère entre les mains.

9 commentaires

Laisser un commentaire

  • Paul A…A..Atchschtachny..! (à mes souhaits)… ‘Scusez. Je disais donc Chose, là qui joue pour les Américains quand que c’est le temps des Olympiques dans le gros Canada de l’Ouest, si y veut pas jouer pour son pays de où y a grandit avec, pensez-vous qui va vouloir plusse jouser avec Canadien ? La Sainte-Flanellette, c’est quoi pour un gars dont le père pis les mononcles c’est des ceuzes qui ont jouer pour Nordique. Eille, faudrait surtout pas nous prendre par le dos de la valise, toi chose.

  • Pourquoi aller chercher un «joueur qualifié « de concession », ou « étoile », ou « supervedette », ou tout ça en même temps» comme que vous disez.

    Il va se sentir étrange dans une équipe constituée de joueurs dits moyens et ne produira pas. Il faut un joueur qui va se fondre dans une équipe moyenne et qui, de ce fait, ne requerra pas de suivi psychologique.

    Pourquoi faire compliqué quand on peut faire très simple?

  • Stastny, yé bink trop grand! Selon NHL.com, sur 844 joueurs (faque on s’entend que c’est pas juste les meilleurs), y’en a seulement 31 qui mesurent moins de 5’10”, dont Cammelorie, Besharnais, Djionta et……. Nigel Dawes! Parait qu’empilés, on n’est pas loin de Lucic et Chara.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.