Le Sportnographe

Canadien a perdu à cause de l’argent et du vote des arbitres

668541-brian-gionta-argumente-avec-arbitre

Dure soirée pour l’amateur de Canadien qui pendant au moins cinq minutes en début de rencontre s’est dit que tabarouette, tout est possible. Mais le naturel est revenu au galop: Le gardien du Ottawa a été bon et celui de Canadien, pas tant que ça.

C’est vrai qu’on a été battu, au fond, par quoi? Par l’argent et le vote des arbitres, essentiellement. Si les arbitres n’avaient pas fait 289 erreurs, la Flanalette aurait égalé la série, planté les Sénateurs et gagné la Coupe. Personne ne peut contester ça.

C’est aussi à cause de l’argent. Si Pierre Gauthier n’avait pas investi autant d’argent pour des joueurs pas bons dans les dernières années, Canadien aurait au moins deux trois attaquants de puissance de plus dans ses rangs. Au moins Marc Bergevin pourra repartir à presque neuf pendant l’été. D’ailleurs nous allons consacrer un dossier spécial de 78 articles dans les deux prochains mois sur l’avenir de l’équipe. Manquez pas ça.

Reste que tout n’est pas négatif. Avec cette nouvelle rivalité qui vient de naître entre Montréal et Ottawa, le retour des Nordiques n’est plus nécessaire. Canadien n’a pas besoin de deux équipes pour se crinquer et les Sénateurs feront en masse le travail.

Bref, ce que Canadien est en train de nous dire, c’est à la prochaine fois.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.