Le Sportnographe
6287557

Bob Gainey démissionne, peut-on parler d’un échec?

Photo : CP Ryan Remiorz

C’est la fin d’une époque. Voilà une phrase qui décoiffe.

Ici, au Sportnographe, on niaise rarement avec le puck. Par exemple, quand Carbonneau s’est fait congédier, ça a pas pris 30 secondes qu’on pensait déjà au prochain entraîneur de Canadien. Jusqu’à ce qu’on annonce que c’était l’excitant Jacques Martin et qu’on s’ennuie du beau Guy.

(NDLR : Le Sportnographe est très occupé dans la vie et on n’a pas envie de mettre-à-jour l’article après l’annonce de 16heures, donc prenez le paragraphe qui ira le mieux avec la situation. Après l’avoir choisi, faites comme si de rien n’était et allez au paragraphe suivant. Merci.)

OPTION A : Cependant, le départ de Bob Gainey ne surprendra personne. Mais au Sportnographe, on n’est pas si content de l’arrivée de Pierre Gauthier, qu’on voyait venir à cent milles à l’heure. Parce qu’il est plate à mort, de un, mais aussi parce que ça ressemble drôlement aux Sénateurs de Montréal. Et que les Sénateurs, bin sont plates à regarder.

OPTION B : Cependant, le départ de Bob Gainey ne surprendra personne. Mais au Sportnographe, on n’est pas si content de l’arrivée de Rodger Brulotte, qu’on voyait venir à cent milles à l’heure. Parce qu’il est petit à mort, de un, mais aussi parce que ça ressemble drôlement aux Expos de Montréal.

OPTION C : Cependant, le départ de Bob Gainey ne surprendra personne. Mais au Sportnographe, on n’est pas si content de l’arrivée de Jacques Martin au poste de Directeur Gérant, qu’on voyait venir à cent milles à l’heure. Parce qu’il est plate à mort mais aussi parce que ça ressemble drôlement aux Panthers de Montréal. Mais Guy Boucher comme entraîneur, on est bin content.

OPTION D : Cependant, personne ne croyait au départ de Bob Gainey pis les maudines de rumeurs, ça fait perdre du temps à tout le monde. On est bin content que Pierre Boivin ait annoncé un remaniement au chapitre de la direction de la gestion des Hot-Dog au Centre Bell, ça fait du sens. Mais de là à intégrer le Michigan spécial poulet? Ça commence à ressembler drôlement aux Maple Leafs de Montréal.

Cela dit, cette conférence de presse nous oblige à nous poser la question à propos de Bobby : peut-on parler d’un échec lorsque l’on analyse sa performance?

Méchante bonne question. Mais c’est pas notre genre de répondre à ça.

25 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories