Le Sportnographe
00369216 600px
Accueil » Andrei Markov » Avec des ‘si’, Canadien serait bon

Avec des ‘si’, Canadien serait bon

Photo : AP Photo/Genevieve Ross

Par les temps qui courent, il fait bon se dire que Canadien serait bien meilleur s’il était meilleur, comme pour justifier d’avance sa future élimination violente en quatre matchs contre les gros Bruins pas fins.

Si Gorges et Markov n’avaient pas été blessés et si Pacioretty ne s’était pas fait décapiter, on n’aurait pas eu besoin de Sopel, Mara et White. Pierre Gauthier aurait pu faire l’acquisition de Brad Richards contre Pyatt et un choix de 2e ronde. Cammalleri aurait retrouvé tous ses moyens et aurait compté 50 buts, tandis que Plekanec aurait pu prendre ça plus relax et ne serait pas exténué à ce moment-ci de la saison.

Si Wisniewski n’avait pas reçu une rondelle dans la tronche, il jouerait avec pas de visière, aurait une meilleure vue d’ensemble et aurait marqué au moins sept buts de plus. Et si Gauthier n’avait pas échangé Sergei Kostitsyn, Mikhail Grabovski et Matt D’Agostini, Canadien aurait un pas pire de troisième trio.

Enfin, si Gomez n’était jamais né et si Gionta avait grandi de deux pieds l’été dernier en mangeant des All Bran, Canadien serait bien meilleur et pourrait aspirer aux grands honneurs. Mais surtout, si on n’avait pas des ‘si’ pour meubler de l’espace médiatique, on serait un petit peu dans la chnoute.

10 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]
  • Valérie Leboeuf, pas éveillée
    Le ton a monté à l’Assemblée nationale aujourd’hui alors que François Legault a reproché à Gabriel Nadeau-Dubois d’être un wok pour qui les valeurs québécoises n’ont pas d’importance.
  • François Legault, qui donne sa définition de woke
    Pour moi, un woke c’est quelqu’un qui veut nous faire sentir coupable de défendre la nation québécoise, de défendre ses valeurs comme on l’a fait avec la Loi 21. De défendre nos compétences.
  • François Legault, qui n’est pas woke
    Il parle de Maurice Duplessis, qui avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Y’était pas un woke comme le chef de Québec solidaire.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.