Le Sportnographe
7870010
Accueil » Aucune victoire en 2010 : pourquoi il ne faut pas céder à la panique

Aucune victoire en 2010 : pourquoi il ne faut pas céder à la panique

Photo : CP Frank Gunn

Canadien va et vient comme le bon vin. Des fois t’ouvres une bouteille et pis tu tombes sur de la piquette. D’autres fois, tu l’ouvres et tu te rends compte que c’était une vieille bouteille d’un ancien party avec plein de botches dedans. Cela dit, c’était la nouvelle année et la nouvelle année est synonyme de bouteille de champagne et d’amusement autour de bols de chips. Pourquoi? Pour partir du bon pied.

C’t’important de partir du bon pied. Parlez-en à Canadien.

Parce que Canadien n’a visiblement pas su partir de la bonne façon en ce qui concerne le chapitre pédiatrique. Évidemment, on peut pas dire que Canadien est chanceux dans le pied. Gill, Gionta, Markov, Lang, etc… Canadien a eu le pied foulé plus souvent qu’à son tour en 2009.

Et à ce jour, en 2010, peut-être n’avons nous pas le pied cassé, mais nous n’avons pas de but, pas de passe, pas de victoire, pas de point. C’pas fort.

Toujours est-il qu’il ne faut pas virer fou avec ça. Parce que j’en vois stresser comme des débiles autour de leurs restes de carrés au riz crispés.

2010 est mal parti mais il reste encore 361 jours pour se rattraper.

Gardez la foi disait Bon Jovi. Gardez la foi.

Voilà pourquoi il ne faut pas céder à la panique. [ndlr : cette dernière phrase fait référence au titre de cet article qui n’avait pas nécessairement rapport avec l’article. Cette dernière phrase rétablit le tout. Merci.]

8 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.