Le Sportnographe
sportnographe

10 commentaires

Laisser un commentaire

  • Allons un peu de souplesse M. Piquette c’est le centenaire de Canadien et si je me fis au chandails, techniquement il ne prennent pas pour la même équipe…ou époque je ne suis plus certain.

  • On est à Montréal quand même… il y a des limites à l’objectivité concernant notre club de hockey. Je vous invite à faire des recherches sur les commentateurs des autres villes (ex.: le fameux La-la-la-la-la-la-Fontaine, lorsque Pat Lafontaine marquait un but) et vous allez voir qu’on est pas si pire à Montréal. Moi, je recherche de l’émotion lorsque je regarde un match du CH. J’écoute pas les nouvelles.

  • Je vais préciser mon commentaire avant d’être mal cité 😉 Commenter un match de hockey ce n’est pas comme livrer un bulletin de nouvelles, là où l’objectivité est requise.

    Merci et bon match ce soir 🙂

  • RDS fait dans le nazisme je crois. Ils font parti du grand ministère de la propagande du Canadien et vont tous nous endoctriner en nous incitant à acheter des chandails à 1000$. (Note: j’en possède un moi-même). Est-ce possible de donner mon point Godwin à Réjean Tremblay, étant donné que je le cite et que je veux pas être accusé de plagiat?

  • Non seulement, on leur accorde un gros zéro pour l’objectivité, mais c’est quoi, ils sont devenus des porte-parole du CH, des hommes-sandwichs de la Flanelle, des publicités ambulantes pour vendre la “crap” du Canadien? Faut croire que les chandails du centenaire sont trop laids pour que ça vaille la peine de payer et que l’équipe est tellement poche que personne veut acheter leur m*rde du centenaire. Pierre Boivin leur en a donc envoyé chacun un qu’ils devaient porter à l’écran pour nous rappeler que la cochonnerie du centenaire est en vente au Centre Bell.

  • depuis quand RDS est objectif? mais aussi 80-90% des journalistes de sport le sont-ils?
    lorsqu’il le sont ou qu’il dérange, ils se font barrer par le club….
    nos amis du spornographe en savent quelques choses

    mais ils ne sont pas les premiers

  • @Rogatien, pense-tu vraiment que Pierre Boivin leur a donné des gilets? Au mieux, il leur a fait un prix d’ami. Un gars qui vend un demi verre de pisse chaude pour 10$ ne fait pas de cadeau.

  • @ababord

    Moi je pense que les chandails ont juste été prêtés et devaient être retournés illico après l’émission pour pouvoir être écoulés à fort prix à la boutique du Centre Bebelle à une bande de morons ayant auparavant fait le plein de verres de pisse à 10 $.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]
  • Valérie Leboeuf, pas éveillée
    Le ton a monté à l’Assemblée nationale aujourd’hui alors que François Legault a reproché à Gabriel Nadeau-Dubois d’être un wok pour qui les valeurs québécoises n’ont pas d’importance.
  • François Legault, qui donne sa définition de woke
    Pour moi, un woke c’est quelqu’un qui veut nous faire sentir coupable de défendre la nation québécoise, de défendre ses valeurs comme on l’a fait avec la Loi 21. De défendre nos compétences.
  • François Legault, qui n’est pas woke
    Il parle de Maurice Duplessis, qui avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Y’était pas un woke comme le chef de Québec solidaire.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.