Le Sportnographe
6033310 600px

Palushaj – Pacioretty : vers la Coupe !

Photo : THE CANADIAN PRESS/Tom Hanson

Il n’est pas impossible que vous ne vous en soyez pas rendu compte, mais la journée d’hier marquait le dernier jour de la période des transactions dans la Ligne Nationale. Certains pensent à tort que le Sportnographe n’a pas été à la hauteur en ne couvrant pas cet événement spécial. Nous l’avons bien couvert, il ne s’est juste rien passé, alors ça n’a pas paru.

Les rumeurs allaient pourtant bon train. Avant les Olympiques, on (les experts en rumeurs) nous avait promis la venue d’Alexander Frolov avec un taux de probabilité de 99%. L’idée était de réunir à nouveau Frolov à Mike Cammalleri pour faire des flammèches dans la région de la zone payante, comme dans le bon vieux temps où les deux jouaient ensemble pour le Los Angèle.

On aura plutôt eu Aaron Palushaj (prononcez pa-lou-cha-ge), pour qui le communiqué de Canadien était d’ailleurs fort enthousiaste : “Nous ne le connaissons pas, mais quelqu’un dans l’organisation des Canadiens le connaît comme le fond de sa poche.” Et ce quelqu’un, c’est Max Pacioretty, avec qui Palushaj a déjà joué quand il était petit.

À défaut de Frolov-Cammalleri, ce sera donc Palushaj-Pacioretty. La stratégie est bien sûr de tenter de rallumer la flamme chez Pacioretty en lui offrant un gars avec qui il a déjà joué aux cartes dans l’autobus. Le parcours est simple, Pacioretty retrouvera ses esprits, sera rappelé par Canadien, jouera sur le 4e trio, et comptera le but-rebut de la victoire en finale de la Stanley dans trois mois. Pierre Gauthier, vous êtes un génie.

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • M. Piquette,

    Vous avez mal retranscrit le deuxième paragraphe du communiqué émis par Canadien, ou l’on (Alexandre Harvey écrit Canadiens.com) mentionne que Palshaj se prononce puh-LOO-shigh, et non pa-lou-cha-ge, comme vous le rapportez.

    Maintenant, étant donné le manque d’action dans la zone de la journée d’hier, j’apprécierais un nouveau communiqué de Canadien qui indiquerait:
    1) comment prononcer “puh”
    2) comment prononcer “LOO”
    et 3) comment prononcer “shigh”

    Canadien en 3

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories