Le Sportnographe

À la recherche de Canadiens errants

C’est pas parce qu’on est petit qu’on peut pas être grand. Et ça, c’est vrai.

Parce qu’après avoir discuté avec notre ami Pierre Durocher concernant Canadien et ses joueurs autonomes qui reviendront jamais plus jamais dans Canadien, on a commencé à tellement stresser fort que nous nous sommes dit : « niaisons pas avec le puck et commençons nos démarches nous-mêmes, ça sera plus efficace ».

C’est pourquoi Sportnographe a décidé de vendre quelques actifs, principalement des seaux de teinture à cheveux de Marc de Foy, afin de me dépêcher personnellement dans l’hexagone à la recherche d’anciens joueurs du Montréal afin de les convaincre de reviendre dans le giron du blanc et bleu pis du rouge aussi.

Fectivement, il est de souche certaine que les joueurs passent leur week-end dans les places le fun. Et Paris, c’est une place le fun. Et quand on s’appelle Pierre Dagenais ou Oleg Petrov, et que l’on joue pour des sous-ligues de province autrichienne, c’est le fun en torpinouche Paris.

Je suis donc en ce moment ici même à la recherche de ces deux joueurs pas mal talentueux et depuis quelques heures, dans la grande ville de la lumière, on sent la mobilisation.

Je serai de retour dans la métropole litaine dès demain pour m’assurer qu’on n’a pas perdu d’autres joueurs et je repartirai dans les vieux pays afin de continuer ma conquête. Le retour de Peter Stastny est encore possible, amateurs, ne désespérez pas.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.