Le Sportnographe
À deux doigts d’être en 1993
Accueil » Chapeau Richard ! » À deux doigts d’être en 1993

À deux doigts d’être en 1993

Ici, au Sportnographe, on était presque certains que Canadien avait remporté la première partie. À force d’écouter les analystes, et à force de se faire rentrer dans la tête que le doute a été distribué, du caractère et chez téra, qui pouvait croire qu’on l’avait perdu, ce premier match ?

Pas nous. Toujours est-il que Canadien s’en revient à Montréal avec une avance de moins 2 matchs et qu’il doit remporter tout ce qui reste afin de ne pas perdre la face. Et là, on sort les statistiques afin d’écrire d’autre chose que des nouvelles plates.

Saviez-vous qu’une statistique sur deux sert à rien ? Il faut arrêter de sortir des chiffres, des statistiques passées, des fantômes du karma en pensant que ça veut dire quelque chose.

Mais souvenez-vous de 1993. Deux défaites en partant contre le Nordiques. Personne ne croyait en Canadien. C’était fini. Et puis quoi ? Hein ? Coupe.

Et ça nous fait penser… D’Agostini, il nous fait penser à DiPietro, pas vous ? Plekanec nous fait penser à Gilbert Dionne, pas vous ? Et Patrice Brisebois nous fait penser un peu à Kevin Haller, pas vous ?

Allez Habitants Allez !

14 commentaires

Laisser un commentaire

  • Ça, ça me remet sur le piton à matin ! J’étais un peu déprimée hier soir, mais j’ai encore espoir qu’on boive du champagne dans le Saladier d’Argent en juin.

    J’ai rêvé que Milan Lucic se faisait faire très mal et qu’il ne revenait plus jamais. J’aime pas souhaiter du mal à quelqu’un parce que c’est pas gentil, mais là tsé. La haine est généralisée. Bienvenue à Montréal, Milan “gants dans la face” Lucic.

  • Les doigts, il faudrait se les enlever du nez et s’en servir pour FRAPPER tout ce qui est grouille en brun et noir.
    Frapper
    Kessel sur le kisser
    Thomas sur la tomate
    Yelle sur la yeule
    Krejci dans les chicots
    Thornton sur la tronche
    Bergeron dans le bourrichon
    Savard en pleine poire
    Krecji dans la mâchoire
    Lucic dans le pois chiche
    Bitz dans le buste
    Sturm dans le sternum
    Montador au corps
    Ference dans la panse
    Wideman dans l’abdomen
    Axelsson dans la carcasse
    Wheeler dans le oui-oui
    Recchi dans le kiki
    Hnidy dans les trous d’nez
    Hunwick dans le ménisque
    Ryder dans le derrière
    Stuart dans le pétard
    Ward dans le lard
    Kobasew dans le mou
    Chara partout

  • J’ai confiance. La preuve est là. Les jouteurs de Canadien ont du respect pour leurs partisans. Ils ne souhaitent pas que les commentateurs et analystes débutent leurs critiques dès maintenant. Ne pas signer tous les agents libres, échanger tout le monde, ne plus avoir personne pour acquérir Ecavalier, Ecavalier qui aura moins de jouteurs avec qui jouer qu’avec le Lighning, le congédiement de Robert et de tous les instructeurs, la signature de tous les agents libre des autres équipes le premier juillet, etc. En plus, les jouteurs le savent. Les commentateurs et analystes peuvent nous tenir les oreilles pendant une année complète à nous dire n’importe quoi. Ne nous ont-ils pas entretenus ainsi pendant le lock-out à ne rien dire. On peut même parier que lorsque la prochaine saison débutera, ils ne l’aurons même pas réalisé. Ça pris une année avant qu’ils découvrent que Canadien avait terminé premier l’an dernier. Non les jouteurs de Canadien nous respectent et ne souhaitent pas notre malheur. Ça sent la coupe !

  • Munger, z’êtes pas constant : en premier Canadien en 4, après ça la Boston était plus mieux-mieux finalement !Pis là, Canadien re-gagne. C’est ben beau suivre la vague, mais j’vous trouve de plus en plus erdéessien dans votre « journalisme »…

  • Vous savez, nous, journaleux de Canadien, on est obligé d’être montagne russe.

    Comme ça on est capable de faire de la nouvelle nouvelle tous les jours.

    C’est la beauté du sport.

  • Est-ce donc le passage Rédio-Canada ou le statut maintenant plus officiel de journaleux de Canadien qui fait en sorte qu’à chaque changement de direction du vent, la Référence semble le devenir de moins en moins ?

  • Maintenant que Canadien a assuré ses trois matchs à domicile (question de renflouer Gillett), il ne lui reste de plus qu’à gagner les quatre prochains matchs.

    Si la température est clémente, peut-être se laissera-t-il tenter par un septième match à Boston, la Sam Adam est toujours douce en bouche sur les quais de Boston.

    Le plan de match de Bob semble fonctionner à merveille, ça sent la Coupe !

    Bon match ce soir !

  • en fait, je suis particulièrement du type à changer d’opinion cmme ça fait mon affaire. contrairement à Piquette qui, lui, est du type à maintenir ses prédictions pas d’allure.

  • J’accepte l’explication, Munger, et je reconnais surtout qu’avec une avance de moins-deux matches acquise tôt dans la série, Canadien a pris une décision d’affaire qui consiste à renflouer les coffres du propriétaire en jouant 3 matches à la Cabine.

    D’ailleurs, j’ai toujours dit que pour gagner une série, ce n’est pas le premier match qu’il faut gagner, mais bien le dernier !

  • Women’s jewellery hand crafted in Sterling silver & 18ct gold includes charm bracelets, necklaces and rings like the signature
    Sweetie Bracelets & Sweetie …linksoflondon,links of london
    links of london jewelery,Browse our extensive collection of Links Of London,including
    Links of London Charms,Necklaces,Bracelets, and Earrings at outstanding prices

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Stéphan Dupont, à propos des juifs hassidiques
    – Mais c’est quoi ça? C’est un genre de fan club de l’acide? – Non non, c’est des juifs hassidiques, qui font une fête quelconque. – Ok, ç’a pas rapport avec l’acide? – Non non. – C’est religieux. – Ok, c’est une sorte, ok. – Des fois c’est proche. – Comment qu’il s’appelle leur Jésus […]
  • Gilles Proulx, rassurant
    Encore une fois,  ils savent fort bien qu’au Québec, y’ont affaire à une nation d’eunuqes, de bonasses. […] Depuis quand qu’un peuple bonasse peut être raciste? Un peuple conquis sur lequel on pile sur les pieds régulièrement, sans qu’il ne réagisse peut être raciste? L’article Gilles Proulx, rassurant est apparu en premier sur Le club […]
  • Jérôme Blanchet-Gravel, qui n’y va pas trop fort
    – Le multiculturalisme, c’est pas le métissage hein. C’est une forme de contre-apartheid. Tsé, c’est un peu la logique, c’est un peu ça la logique des réserves. Le multiculturalisme, c’est un peu des poches, des communautés culturelles qui restent seulement séparées et qui se mêlent pas beaucoup. – C’est ça. L’élévation d’un modèle en silo. […]
  • Lise Ravary, à propos du racisme systémique
    – À Montréal en tout cas, tu lis tous les éditoriaux, si t’admets pas qu’il y a du racisme systémique, tu peux rien faire. C’est la base de tout. – C’est pire, c’est pire qu’être raciste. – C’est ça. L’article Lise Ravary, à propos du racisme systémique est apparu en premier sur Le club des […]
  • Mathieu Bock-Côté, non-croyant
    – Moi comme je dis, la théorie du racisme systémique, c’est comme le bon Dieu. – Comme le bon Dieu? Voyons donc. – Laisse moi finir. Ceux qui la voient voient des manifestations partout, des preuves partout. Est-ce qu’il y a du racisme au Québec? Oui. Il doit être dénoncé sans nuance. Est-ce qu’il y […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.