Le Sportnographe

11 raisons pour lesquelles Canadien va gagner en 4 (à peu près)

Nous au Sportnographe avons une tradition de prédire que Canadien va l’emporter en 4 qui remonte à l’époque de Richard Zednik. C’était bien avant que Réjean Tremblay ne décide de nous imiter avec ses prédictions osées.

C’est que notre optimiste envers Canadien est inébranlable. Même un coup de matraque de Tom Wilson n’arriverait pas à le secouer.

Voici donc les 11 raisons qui font que Canadien va éliminer le Toronto en quatre petits matchs.

  1. Carey Price a pété son bâton pendant l’entraînement. Imaginez, le gars est tellement un compétiteur qu’il n’accepte pas de se faire compter des buts pendant les pratiques.
  2. Eric Staal a toujours été bon contre Canadien. Les experts professionnels l’ont dit: Staal est bon contre Canadien, ce qui veut dire qu’il sera bon avec Canadien. Une logique qui tardait à aboutir parce que la vraie saison n’était pas commencée.
  3. Les cheveux de Merrill ressemblent à ceux de Stéphane Richer en 1986.
  4. Le douteux Kotkaniemi ne sera pas là. Il ne pourra pas tomber par terre après avoir fait une passe à l’adversaire.
  5. Cole Caufield.
  6. Gallagher a joué un match à Laval avec un expert de l’avantage numérique, Jordan Weal. Voilà qui devrait l’inspirer.
  7. L’excellent Kotkaniemi reviendra gonflé à bloc avec des patins fraichement aiguisés pour remplacer Staal lorsque ce dernier aura compté un but contre Carey Price, parce qu’il est bon pour compter des buts contre Canadien.
  8. Le quatrième trio est en feu. Avez-vous vu Evans? On dirait Gretzky! (Brent)
  9. Toffoli est le meilleur marqueur de la “ligne” (à quelques détails près).
  10. Le gardien du Toronto, on sait pas trop c’est qui.
  11. Mathews, Marner et Tavares vont se blesser dans une collision frontale à trois dès le premier match.

Voilà, c’est dans la poche!

(Cette chronique s’autodétruira vendredi matin).

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Gilles Proulx, à propos de Justin Trudeau
    On a affaire à un vendu. Justin Trudeau  n’est pas un francophone, Justin Trudeau n’est pas un canadien français. […] Il est un bloke. Il est un bloke de sang bloke.
  • Ginette Petitpas-Taylor, en réaction aux propos d’Emmanuelle Lambropoulos
    Monsieur le président, nous sommes le premier gouvernement à reconnaître le déclin du français partout au pays, et puis nous sommes le premier gouvernement à reconnaître que oui le français est menacé partout au Canada. C’est pour cette raison que nous allons de l’avant avec un projet de loi qui va donner plus d’outil pour […]
  • Joël Lightbound, à propos de sa possible candidature à la chefferie du PLQ
    Si je devais avoir à proposer une plateforme pour le PLQ, ce serait un mix entre Québec Solidaire et le Parti conservateur du Québec, c’est-à-dire beaucoup d’audace mais peu de dogmatisme.
  • Doc Mailloux, qui conseille aux pauvres de s’acheter un congélateur
    Huit dollars la livre pour des ailes de poulet, deux dollars la livre pour des côtelettes de porc. Allo! Allo les pauvres pis les serrés financièrement. Moi je veux bien qu’on se lamente sur l’inflation, mais calvaire, quand y’a une aubaine de cet ordre là, vous mettez vos culottes, pis allez vous chercher des provisions, […]
  • Jean-François Roberge, à propos de Mme Elghawaby
    J’en appelle au grand réveil national des autres députés québécois. Que pense Jean-Yves Duclos, que pense Marc Bibeau, que pense madame Mélanie Joly, que pense Steven Guilbeault qui veut protéger les espèces menacées?

Catégories