Archives pour Réjean Tremblay

C’est la question “perpétrée” par Jean-Charles Lajoie et Réjean Tremblay aujourd’hui à Radio 9.

…45 minutes plus tard:

1339593253911_ORIGINAL
Chaque saison que Gary Bettman nous amène, notre équipe de statisticiens chevronnés attend avec impatience les prédictions des experts afin d’établir nos prédictions sur la place que prendra Canadien au sein du classement. Généralement, cela consiste à le placer premier dans l’Est, parce que les experts font semblant d’être objectifs et installent généralement Canadien en milieu de peloton.

Or l’an dernier, Réjean Tremblay nous avait scoopé en prédisant la Stanley pour Canadien, ce qui nous avait beaucoup déçus. C’est que généralement, notre meilleure chance de remporter la loterie des prédictions est de dire le contraire des experts.

Cette saison toutefois, personne n’a encore osé dire que Canadien finira dans le haut du classement, sauf nous. Il ne fait pourtant aucun doute que c’est la place de cette belle équipe remplie d’esprit. Eille, ils sont allés jouer au paintball tous ensemble, c’est tu pas beau ça?

Quand même, Canadien a terminé au 2e rang l’an passé et personne ne peut contredire le fait qu’ils se sont améliorés depuis, avec l’acquisition de Daniel Brière, George Parros et Stéphane Waithe, l’entraîneur des gardiens mieux connu sous le nom de “huitième merveille du monde”. De plus, les jeunes sont moins jeunes, donc meilleurs, et Louis Leblanc n’a pas fait l’équipe. Juste du bon, quoi.

Si nos calculs sont bons, 2e place + améliorations = 1ère place. Et c’est pourquoi Canadien terminera premier dans l’est.

Tsé quand t’es rendu à écrire une chronique dans le plus grand quotidien français d’Amérique du monde entier en espérant que Réjean la lise…

Je t’écris pour te dire que j’aimerais ça te parler. Voilà maintenant trois semaines, à intervalles réguliers, que mon recherchiste Hugo Veilleux, t’appelle pour que tu viennes en entrevue à l’émission que j’anime les mardis et jeudis midis sur la radio du Journal. Est-ce que tu es lié par contrat exclusif à 98,5 et tu n’oses pas le dire? À moins que tu aies peur de mes questions? Ou ça ne te tente pas? C’est quoi, le problème? Parce que, moi, j’aimerais ça interviewer celui qui interview, tu vois? Je suis convaincu que les auditeurs seraient enchantés de connaître comment tu as vécu ton passage de La Presse au Journal. Comment tu te disciplines pour être aussi prolifique et efficace en écriture. Que tu nous expliques cette vie entre les Laurentides, Montréal et la Floride. Et aussi, je suis curieux de savoir pourquoi tu as subi des chocs électriques à l’Institut de cardiologie. Tu vois, c’est sympathique, non?

NHL: Winnipeg Jets at Montreal Canadiens

Hier, à la joie de tous, Canadien a confirmé sa place pour la vraie saison. Et qui était devant les filets? Oui, Peter Boudaille, celui qui vient tout juste de signer un contrat de deux ans avec votre équipe favorite. Certains diront que Boudaille n’a fait face qu’à 15 tirs et que c’était pas ben ben forçant. Au contraire, c’est tout un défi que de rester à ce point alerte devant un club de peewee!

Un défi que Carey Price, dont la nonchalance est légendaire, aurait du mal à relever. Il finirait par prendre ça relax et s’en faire compter quatre. Considérant que Canadien est extrêmement dominant, il faut s’attendre à un nombre grandissant de matchs où le gardien devra être bon à recevoir peu de lancers. C’est pourquoi nous croyons que Price doit laisser sa place de numéro un à Boudaille pour le reste de la saison et les séries.

Certains diront que pas plus tard qu’avant-hier, nous avons dit que Boudaille ne devrait même pas exister. Oui, mais avant-hier, c’était avant-hier, et aujourd’hui, nous sommes avant-demain et les choses ont changé.

D’ailleurs, même Réjean Tremblay trouvait cette semaine que Boudaille était meilleur que Price. Or connaissez-vous plus visionnaire que Réjean (à part nous)? N’est-ce pas lui qui avait prédit en début de saison que Canadien allait tout rafler? Un winneur. Et nous on aime ça s’associer aux winneurs. Budaj number one.

Ces gens-là ont boxé autant pour leur propre rédamtion. J’pense c’est le mot juste, leur propre rédamtion.

Réjean Tremblay, qui a presque le mot juste

On ne sait pas trop si c’était de notoriété publique, mais Réjean Tremblay racontait ce matin à Sylvain Bouchard du FM93, que celui que Michel Blanchard appelait jadis «le rat» était Patrice Brisebois, même si c’était pas vrai qu’il était un rat. C’est tu clair?

Réjean nous a volé notre stratégie de dire le contraire des experts pour faire de bonnes prédictions…

20130116-082245.jpg

En fait, Réjean fait de l’humour.

Capture d’écran 2013-01-16 à 08.55.39

Mais c’est vraiment, y’est en train de se faire une dichotimie. Le Montréal francophone est en train de se déconnecter…

Réjean Tremblay, dichotomique

Ce matin au 98,5 FM (MP3), Réjean Tremblay était très fâché après avoir lu dans La Presse la lettre d’une “femme d’affaire” qui se désolait du retour des partisans au Centre Bell. Ce passage l’a particulièrement insulté :

“Le hockey n’est composé en réalité que d’individus pourvus du talent particulier de lancer une rondelle dans un filet… et d’empocher des milliers et des milliers de dollars pour leur « exploit »!”

Pas un mot par contre à propos de Richard Martineau (qui écrit dans le même journal que M. Tremblay) qui y va ce matin d’une jolie métaphore sur les danseuses nues. On note ce passage :

“Vous êtes sûrs que les hockeyeurs que vous applaudissez tous les samedis soirs ont de l’estime pour vous. Mais, dans le fond, ce n’est pas vrai : tout ce que ces athlètes veulent, c’est votre fric. Vous avez beau aller voir votre club préféré une fois par semaine, porter le chandail de votre joueur fétiche à votre travail et tapisser les murs de votre chambre d’affiches géantes aux couleurs de votre équipe, vous n’êtes rien d’autre qu’un pauvre Johnny qui pense que, parce qu’une belle danseuse se trémousse les fesses deux heures devant sa face, il va finir par coucher avec elle. Pauvre, pauvre fan…”

Est-ce à dire que Réjean ne lit pas son propre journal ?

Pendant que Réjean Tremblay se désole de voir les joueurs de hockey caricaturés en imbéciles (il parle de Patrice Lemieux)…
|titles=Réjean Tremblay]
…Mario Langlois nous dit que les joueurs ne sont peut-être pas en mesure de comprendre les tenants et aboutissants du lock-out et qu’ils sont manipulés par Donald Fehr.
|titles=Mario Langlois]