Tag: marc bergevin

Marc Bergevin, qui a des attentes envers Galchenyuk

On va t’être clair qu’on s’attend plus que lui, puis, je suis certain, convaincu, après ma conversation avec, qu’il s’attend de lui même de mieux.

Marc Bergevin, couteux

Pour aller chercher des marqueurs qui sont vraiment… des très bons marqueurs, il y a un prix à coûter.

Marc Bergevin, version améliorée

On va toujours regarder de l’avant pour amilier notre offensive…

Marc Bergevin, condensé

Les parties cette année, c’est trois parties par semaine, c’est juste, c’est 82, le nombre. La condension est encore là à cause des olympiques.

Maxim Lapierre à St-Louis: la première erreur de Bergevin

maxim-lapierre-kacy-battaglia

Tout le monde le sait: Marc Bergevin est génial. Il a transformé une équipe de pas bons en équipe de champions en seulement une demi-saison, et ce, en ne faisant à peu près rien. En plus, il s’habille de façon bizarre, ce qui est la marque d’un génie. On n’a qu’à regarder Dennis Rodman pour s’en convaincre.

Toutefois, le génie de Bergevin a des failles, comme en témoigne sa décision de ne pas rapatrier Maxim Lapierre au sein de Canadien, malgré que celui-ci ait « tout fait pour revenir« . Un québécois qui veut jouer à Montréal, tu peux pas laisser passer ça. C’est rare comme de la marde de Vincent Lecavalier!

Lapierre excellait dans l’art de faire semblant de vouloir se battre, en plus d’être très bon pour faire décorer sa maison par la blonde de Mathieu Dandenault. Et si nos souvenirs sont justes, il nous semble qu’il a déjà compté un but. Visiblement, Marc Bergevin ne s’en souvient pas, comme il ne réalise pas que son équipe manque cruellement de douches.

Heureusement, le DG a une chance de se rattraper puisque Guillaume Latendresse se cherche toujours une équipe. Il faut se rappeler que Guillaume a été très bon la dernière fois qu’il a joué plus que 50 matchs en une saison (ce qui date quand même d’il y a un petit bout). Ne ferait-il pas un excellent trio avec deux autres flancs mous de son acabit comme Travis Moen et Ryan White? La réponse est évidente et on espère que Bergevin fera ce qu’il faut pour le ramener.

Et d’ailleurs, la blonde de Mathieu Dandenault cherche sans doute une autre maison à décorer.

Coupe à Chicago: Canadien officiellement les plus mauvais

AFP_130624_19055_jonathan_toews_sn635

Selon nos sources généralement bien informées dans le domaine des autres équipes de la Ligne Nationale, le Chicago aurait remporté hier la Coupe Stanley. On pourrait bien sûr se réjouir que ce ne soit pas les-maudits-Bruins-à-marde qui aient mis la main sur le précieux trophée, mais derrière cette consolation de façade se cache une réalité beaucoup plus sombre.

C’est que voyez, comme l’a expliqué Normand Leblond sur un réseau social bien connu, « Canadien a finalement perdu contre un club qui a perdu contre un club qui a perdu contre un club qui a perdu en finale », ce qui fait de nos favoris la pire équipe de la vraie saison.

Alors que les années précédentes, on pouvait se rassurer en se disant que la Flanalette avait perdu contre une équipe qui s’était rendue loin en séries, il ne reste plus rien cette année pour jouer aux mauvais perdants. À part peut-être le but avec le pied de Zaiebanelfnazideblajab. Mais comme dirait Michel Therrien: pas d’excuses, genre.

Ce qu’il y a de plus triste dans tout ça, c’est que malgré que les séries soient la vraie saison, le rang au repêchage est déterminé principalement par les résultats de la fausse saison, là où Canadien, pour une raison qui échappe aux plus experts des experts, a bien joué. Marc Bergevin devra donc se contenter de sélectionner un défenseur qui jouera avec les Rangers ou un russe qui ne passera jamais à l’ouest. L’avenir est sombre, chers amateurs de sport…

Canadien ne choisira pas Seth Jones (ce sera plutôt Chris Bigras)

011513_jones

La nouvelle en a surpris plus d’un: Joe Sakic, le Vice-président-Quelque-chose de l’Avalanche du Colorado aurait confié au Denver Post que son équipe n’allait pas sélectionner le défenseur Seth Jones avec leur premier choix au prochain repêchage. Or, Seth Jones, en plus d’être considéré meilleur espoir de cette cuvée, est originaire du Colorado. C’est comme si Canadien avait annoncé avant le repêchage de 2009 qu’il n’allait pas choisir Louis Leblanc. Bien sûr, l’équipe s’en porterait mieux, mais ça aurait certainement engendré de violentes émeutes.

Comme nous n’avons rien à envier au Denver Post en matière de journalisme d’enquête, nous avons aussi appris de source sûre qui oeuvrent dans le domaine de la spéculation que Canadien non plus ne choisira pas Seth Jones. Vous l’aurez appris ici en primeur. Notez toutefois que si Bergevin échange son premier choix et Travis Moen contre le premier choix de l’Avalanche, il est possible que nous effacions cette chronique des internets.

Nous y reviendrons sans doute d’ici le repêchage, mais selon nos savants calculs, Canadien devrait plutôt mettre la main sur Chris Bigras, un gars qu’on sait pas trop c’est qui et qui a le nom parfait pour devenir un flop avec la Flanalette. Ne trouvez-vous pas que Chris Bigras, ça sonne un peu comme Brent Bilodeau?

Canadien a perdu à cause de l’argent et du vote des arbitres

668541-brian-gionta-argumente-avec-arbitre

Dure soirée pour l’amateur de Canadien qui pendant au moins cinq minutes en début de rencontre s’est dit que tabarouette, tout est possible. Mais le naturel est revenu au galop: Le gardien du Ottawa a été bon et celui de Canadien, pas tant que ça.

C’est vrai qu’on a été battu, au fond, par quoi? Par l’argent et le vote des arbitres, essentiellement. Si les arbitres n’avaient pas fait 289 erreurs, la Flanalette aurait égalé la série, planté les Sénateurs et gagné la Coupe. Personne ne peut contester ça.

C’est aussi à cause de l’argent. Si Pierre Gauthier n’avait pas investi autant d’argent pour des joueurs pas bons dans les dernières années, Canadien aurait au moins deux trois attaquants de puissance de plus dans ses rangs. Au moins Marc Bergevin pourra repartir à presque neuf pendant l’été. D’ailleurs nous allons consacrer un dossier spécial de 78 articles dans les deux prochains mois sur l’avenir de l’équipe. Manquez pas ça.

Reste que tout n’est pas négatif. Avec cette nouvelle rivalité qui vient de naître entre Montréal et Ottawa, le retour des Nordiques n’est plus nécessaire. Canadien n’a pas besoin de deux équipes pour se crinquer et les Sénateurs feront en masse le travail.

Bref, ce que Canadien est en train de nous dire, c’est à la prochaine fois.

La journée des échanges vue du char de Marc Bergevin

Rien de spectaculaire sinon que Bergevin n’est tombé dans aucun nid de poule.

Journal Métro : Marc Bergevin l’alchimiste

02585814038641_high1Mercredi, ceux qui ont à cœur la vie de Canadien s’étaient installés de bon matin devant leur téléviseur, Twitter dans une main et un café à la vanille française dans l’autre, pour ne rien manquer de la journée internationale des transactions dans la «ligne» pas internationale de hockey. Rien n’aurait pu leur faire quitter des yeux les spectaculaires contorsions des commentateurs de RDS qui n’avaient rien à commenter.

Lire la suite sur le site du Journal Métro.

1 2 3 4