Tag: Daniel Brière

Daniel Brière, à propos des séries

Un peu tout prend le derrière. Si t’as des choses à arranger à la banque, tout ça prend un arrière-goût.

Daniel Brière, diagnostiqué et hypnotisé

– Combien Daniel, dis-nous le!
– Exactement, je sais pas parce qu’au début, y’étaient pas diagnoptisées de la même façon.

Daniel Brière, électrique

Tsé on parlait du Canadien, y’ont pas été chercher le gros morceau, y’ont pas été chercher un joueur électrifiant. Moi je suis convaincu que Carey Price est cette solution-là pour le Canadien.

Daniel Brière, dans les dents

Les américains, s’ils perdent ce soir, c’est fini pour eux autres, alors ils vont sortir avec le couteau dans les dents comme on dit.

Daniel Brière, inclusif à propos de Subban

Mais il faisait pas l’unanimité de tout le monde.

Daniel Brière, avec un bloc de sel

On essaie tous d’avoir un certain avantage, donc j’ai pris ça avec un très gros grain de sel disons.

Daniel Brière, mature

Ce que j’ai aimé, pis ce que j’ai trouvé qu’il avait pris beaucoup de maturation, c’est quand lui-même a appelé Steve Yzerman…

Daniel Brière, physicien (ou fiscaliste)

C’est trois joueurs qui ont un bon physique, qui peuvent jouer la carte de la physicalité.

Daniel Brière, vantant la veine de Tinordi

Tu peux voir que c’t’un gars qui a de la veine de capitaine dans lui.

2e place + améliorations = 1ère place pour Canadien dans l’est

1339593253911_ORIGINAL
Chaque saison que Gary Bettman nous amène, notre équipe de statisticiens chevronnés attend avec impatience les prédictions des experts afin d’établir nos prédictions sur la place que prendra Canadien au sein du classement. Généralement, cela consiste à le placer premier dans l’Est, parce que les experts font semblant d’être objectifs et installent généralement Canadien en milieu de peloton.

Or l’an dernier, Réjean Tremblay nous avait scoopé en prédisant la Stanley pour Canadien, ce qui nous avait beaucoup déçus. C’est que généralement, notre meilleure chance de remporter la loterie des prédictions est de dire le contraire des experts.

Cette saison toutefois, personne n’a encore osé dire que Canadien finira dans le haut du classement, sauf nous. Il ne fait pourtant aucun doute que c’est la place de cette belle équipe remplie d’esprit. Eille, ils sont allés jouer au paintball tous ensemble, c’est tu pas beau ça?

Quand même, Canadien a terminé au 2e rang l’an passé et personne ne peut contredire le fait qu’ils se sont améliorés depuis, avec l’acquisition de Daniel Brière, George Parros et Stéphane Waithe, l’entraîneur des gardiens mieux connu sous le nom de « huitième merveille du monde ». De plus, les jeunes sont moins jeunes, donc meilleurs, et Louis Leblanc n’a pas fait l’équipe. Juste du bon, quoi.

Si nos calculs sont bons, 2e place + améliorations = 1ère place. Et c’est pourquoi Canadien terminera premier dans l’est.

1 2