Le Sportnographe

Recette olympique concept

Cette semaine, pour sa portion « Trente fréquences seconde », Pierre Trudel s’est laissé inspirer par son meilleur ami, le chef Ricardo Larivée, celui-là même qui sévit dans la grande tour du quartier Beaudry ainsi que dans quelques revues au papier glacé qui tache. Oui madame.

La patente, c’est que plus tôt cette semaine, ils ont taquiné ensemble la crevette frite chez Mon ami Niittymaki, un apportez votre vin réputé du quartier chinois montréalais. Et avant le thé, Ricardo lui a dit : « Pierre, la cuisine chinoise, c’est comme le Colombus, ça manque de profondeur ».

De retour à la maison, Pierre, perplexe devant un tel commentaire gratuit, s’est affairé à remanier ses trios de tonkinoise et a concocté un joli menu olympique, un alignement d’aliments qui n’est pas sans rappeler la fameuse recette de jambon à l’ananas de Baron, mais avec plus de schtougne et moins de sel. Chez Sportnographe, on met d’ailleurs Ricardo au défi d’inviter son ami Trudel à faire sa recette dedans votre tv, live dessus les ondes payées avec vos taxes.

Et puis, ça nous donne des idées de grandeur cette histoire de recette. Par exemple, vous imaginez-vous, à la caisse de votre épicerie grande surface de quartier, les yeux rivés sur le plus récent fascicule culinaire du Sportnographe intitulé « Les secrets du Strudel avec Pierre » ? Eh bien nous, oui.

Sur ce, bon appétit à tous et on se reconnecte plus tard.

Vive le Bīng Qiú !

34 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.