Le Sportnographe

EXCLUSIF : Psychanalyse jungienne d’un vol à Aclanta

Crédit photo : Associated Presse, Kathy Kmonicek
Crédit photo : Associated Presse, Kathy Kmonicek

On le sait tous, Sigmund Freud et Carl Gustav Jung, ben c’était comme Jacques Lemaire avec Canadien pis Michel Bergeron avec le Nordiques : un disait telle affaire pis l’autre disait le contraire. Justement, me demande ce que Freud et Jung pourraient tirer comme conclusion de la victoire de Canadien à Aclanta qualifiée de vol par RDS ? Hmm, Paul, tout bon journaliste sportif souhaitant psychanalyser ce match offrirait non pas 2, mais bien 3 sources. T’as tellement raison mon gars. Toutefois, comme faut que j’aille faire l’épicerie dans pas long, check-moi ben, m’a même me contenter d’une seule source : l’opinion de Jung pis le concept qui l’a mis sa map : l’inconscient collectif.

Alors, que penserait Jung de la victoire de Canadien à Aclanta ? Eh bien, un psychanalyste est par définition un intellectuel. Et qui dit intellectuel dit gars qui aime lire et gars qui se fait influencer par ses lectures. Justement, si on faisait un retour dans le temps inque pour le fun, que pourrait être en train de lire ces jours-ci un adolescent comme Jung né en 1875 selon vous ? Sans doute la nouveauté intitulée Qui perd gagne parue en 1890 sous la plume d’Alfred Capus dans laquelle on trouve la phrase suivante : « Qu’est-ce que la chance ? C’est un vol inconscient. » Inconscient, inconscient collectif comme dans équipe, capitch ? Heille menute Paul, Capus a pas écrit inconscient collectif, y’a juste écrit inconscient. Fectivement. Capus l’a pas écrit, mais Jung oui. Tu vois mon gars, Jung n’était pas comme Jean-Charles, y’embusquait pas ad lib les textes d’autrui, y s’inspirait d’eux pour avancer. T’as ben raison, Paul.

Poursuivons sur ce que Jung pourrait penser de la victoire de Canadien suite à sa lecture de Capus. Alors, « Qu’est-ce que la chance ? C’est un vol inconscient. Il est donc assez juste qu’elle soit punie un jour comme le vol ». Eh bien voilà. Quatorze plus trente mille font trente mille quatorze. Canadien, collectivement, ne fera pas les séries.

Mon Paul, Jung et vous êtes des ginies.

Merci ben.

On reconnecte un moment donné.

15 commentaires

Laisser un commentaire

  • Comme Le commentaire que j’ai laissé dans une autre chronique avec quelques variantes: Je suis bien d’accord avec toi Paul, même si je n’ai pas compris du tout.

  • Comme tout les bon zexperts, j’ai tappé plein de nom de personne et des mots que je ne connait pas dans Google et j’ài trouvé ceci, et jài fait un copier/collé….

    Voici une anecdote tiré de l`Art de vaincre sans combatre de Miyamoto Musashi :

    Alors que Bokuden traversait le lac Biwa sur un radeau, un des passagers, un autre samuraï, se vantait sans cesse de manier le sabre mieux que quiconque. Tous étaient à l’écouter mais Bokuden ne disait mot, détaché de la conversation. Vexé par ce manque d’intérêt, le samuraï alla voir Bokuden et lui demanda quelle était la raison de son silence, voyant qu’il était aussi samuraï. Alors Bokuden répondit:
    « Mon art est bien différent du tien. il consiste non pas à vaincre les autres mais à ne pas être vaincu. »

    voila….comme je suis intelllligent…

  • @Paul Meilleur Aucoin: Je note un brin de suce-septibilité…? Il est vrai que vos deux derniers textes était assez planant ; je dirait même digne d’un bon vieux Quebec Gold…!

  • Je trouve intéressante cette réflexion sur l’inconscient collectif et la notion de vol… Je crois qu’il s’agit d’une très bonne analyse de l’idée de Jung adapté à Canadiens. Je trouve aussi la conclusion très intéressante puisqu’à force de voler et blesser des joueurs (les leurs et les autres) ils finiront bien par ne plus pouvoir jouer en série…

  • Je crois que le Surmoi de Canadiens se pense trop hot en ce moment puis que son Ça à pris le contrôle de Gill. Une chance que Halak va être nommé joueur du Moi!

  • Quand Glen Metropolit rêve qu’il gagne le Art Ross, est-ce que c’est significatif de quelque chose? Ça certainement rapport avec sa mère… Et quand il pogne des mauvaises punités, est-ce que c’est un « acte manqué »?

  • Freud, tant qu’à lui, aurait surement parlé de son sentiment d’inquiétante étrangeté qu’a provoqué en lui la victoire de Canadiens sur le charognard d’Aclanta.

  • @ Gorzy, Une variante qui m’inspire de ton commentaire:

    « Alors que Halak traversait la glace sur un patin, un des coéquipiers, un autre gsrdien de but, se vantait sans cesse de manier le baton mieux que quiconque. Tous étaient à l’écouter mais Halak ne disait mot, détaché de la conversation. Vexé par ce manque d’intérêt, le joueur de hockey alla voir Halak et lui demanda quelle était la raison de son silence, voyant qu’il était aussi gardien de but. Alors Halak répondit:
    « Mon art est bien différent du tien. il consiste non pas à vaincre les autres mais à ne pas être vaincu. »

    Merci Gorzy de ton inspiration

  • @ Sergio

    Comme pour paraphraser l’autre: « Amen de vous le dit dans mon royaume les premiers seront les derniers. Et les derniers seront les premiers »

    P.S.: Cette citation pourrait s’appliquer à Canadien à la fin de la saison et qui pourront avoir le 1er choix au repechage.

  • @ Arius ( 2 minute pour faute de français)

    Doit se lire: « Cette citation pourrait s’appliquer à Canadien à la fin de la saison et qui pourra avoir le 1er choix au repechage. »

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.