Des nouvelles de Yanic Perreault

Et oui ! Le journal de Sherbrooke nous revient cette semaine avec des nouvelles de Yanic Perreault dans la chronique « Ça me dit » de Jean Arel. Excellent jeu de mot en passant. Alors on y apprend que Yanic Perreault est allé manger au restaurant « le Bacchus » pour la fête à sa belle soeur Nancy Bergeron (la conjointe du sympatique Éric Gévry) en compagnie de tout sa belle-famille.

Que fera Magic Yanic pendant le lock-out ? Et bien non, il ne fera pas comme les autres et il n’ira pas dans les coins de l’Europe profond. Il aidera plutôt l’équipe midget espoir que dirige son frère Sylvain, et jouera quelques matchs avec la Caravane McDonald.

Vous voulez des nouvelles de son frère Guy ? Il est allé assister aux jeux olympiques d’Athènes. De nouvelles de sa maman ? Elle se remet bien de son opération pour des pierres au foie.

La semaine prochaine : Stéphane Robidas au bowling de Rock-Fo.

Le dernier des roteux

C’est mercredi prochain, après le dernier match de l’année au Stade Olympique que l’on saura si les Expos crissent leur camp ou non. C’est alors votre chance d’aller voir leur dernier match (pour une dixième fois) et de savourer avec nostalgie votre dernier roteux, et qui sait, peut-être le dernier roteux de l’histoire des Expos…

À votre place, si j’étais dans la grand-ville, j’en profiterais aussi pour déguster ma dernière pretzel, boire ma dernière bière, et prendre une dernière photo avec Youppi (qui a d’ailleurs fait son coming-out).

Je vous dit ça, mais c’est sûrement trop beau pour être vrai… Gageons que les Expos vont rester et que vous allez regretter d’être allé à ce match, de vous être emmerdé pendant 3 heures à voir une gang de millionnaires de pogner le cul et d’avoir gossé pendant 10 minutes à ouvrir un p’tit vlimeux de sachet de relish pour finalement réussir à garnir le quart de votre roteux rendu frette. Et ça sera pour une prochaine fois le roteux final baton…

Tyler le menteur…

Nous qui pensions qu’il était si gentil le petit Tyler. On était prêt à lui confier nos propres enfants tellement on lui faisait confiance. En plus, c’est un sentimental qu’on se disait. Il porte le collier de son chien, mort de sa belle mort. Non mais cé tu beau ! Et puis là, lui à qui on souhaitait tous les succès, il vient de se faire prendre la poche de sang direct dans le bras, en plein Tour d’Espagne… Il aurait été testé positif à deux reprises lors d’un contrôle sanguin, c’est-à-dire, à se transfusionner du sang rempli de choses méchantes qui font avancer plus vite directement dans son propre organisme. Hé bin, nous qui croyait le sport propre, surtout le cyclisme, on s’en prend une en pleine poire comme qui disent dans la France d’en haut. Au moins, il nous reste Armstrong qui est peut-être pas aussi fin, mais qui est pas drogué pour une cenne ça c’est bin certain.

Canada gagne une fouèrasse

Vous le savez comme moi, Canada a gagné la victoire contre les méchants finlandais qui jouaient la trappe eux aussi. Mais parlons du trophée… Plutôt laid. Comme disait Ron, ça ressemble à rien… À rien pentoute pentoute ! Les gars checkaient à l’intérieur voir s’il n’y aurait pas un lapin ou quelque chose… Et bien non. Rien dedans, et ça ressemble à rien. Mais l’équipe du Sportnographe a bel et bien trouvé un ressemblance, et ça ressemble à une fouèrasse.

Ferrari , Jaguar, Williams, BAR, Sauber – et maintenant Renault ? (et finalement Sauber…)

- MISE À JOUR –

Alors que l’on apprenait que Jacquot allait s’asseoir le temps de trois Grand Prix dans le solide siège de Renault, tous les sites de nouvelles sportives nous révèlent en ce moment même que Villeneuve vient de signer pour deux ans chez Sauber. Belle avancée tout de même non ? Avant, Jacquouille finissait au mieux 5ième avec BAR, maintenant il finira au mieux 5ième avec Sauber…

14 septembre 2004 –

Dans un feuilleton presque aussi à propos que Lance et Compte : La reconquête, notre Jacques Villeneuve à nous autre presque au complet sauf une petite partie aux monégasques, serait aux portes de Renault, et pas rien qu’un peu à peu près merci.

Effectivement, Jarno Trulli serait entrain de se faire sortir par la grande porte d’en avant à grand coups de lubrifiant monétaire tandis que Jacquot lui, se fait des biceps avec des cannes de binnes.

On se prépare à être vraiment énérvé tellement il y aura de l’action !

De nouvelles dents pour Stéphane Quintal ?

Tel que vu à la télé de Radio-Canada, lors de l’émission Tout le monde en parle avec Guy A. Lepage, Patrice Demers de CHOI FM Station Radio X et plusieurs autres invités, notre tristounet Stéphane Quintal, qui nous quitte pour Les Anges à cause du pas fin à Gainey, arborait paraît-il, de nouvelles dents. Bien que de sources non confirmées, ces informations sont, et je vous le rappelle, une primeur des gens du SPORTNOGRAPHE. Encore une fois.

Le match « Live » sur le Sportnographe

Chers amis, nous sommes heureux de vous présenter live le match République Tchèque vs Canada ! Bon match à tous !!

18h35 : début de la game. vraiment ça va tête bon !

18h36 : dumping puck. Draper s’enfarge.

18h40 : canada sont fini !

18h42 : Smyth se fait piler dessus !

18h50 : annonce faisant la promotion des petites filles handicapées avec un toaster ! vraiment bon.

18h53 : On apprend que Jagr a des hanches très fortes.

18h53 : Canada frappe et dompe la puck, vraiment bon.

18h54 : l’ambiance a l’air chaude à Toronto. Puck dumping suite à un placage dans Air Canada.

18h55 : Eh boy. De l’action devant le but !

18h55 : il manque toujours une dent à Heatley.

18h56 : on vient de se rappeler que le Sportnographe n’a pas couvert le tournoi de balle des Aubry. On se reprend l’an prochain.

19h00 : Canada manque le puck. Décevant.

19h02 : Martin Brodeur : « j’ai toute mon intention d’être prêt pour le prochain match. »

19h03 : Une mouche canadienne-anglaise est prise pour la puck à travers la caméra. Tout est de retour sous contrôle.

19h03 : la foule proteste : du vrai hockey de la NHL. On apprend au même moment par Claude Q. que Jagr était blessé au cœur (dans le haut du corps). Mais on nous confirme que ses hanches sont effectivement fortes.

19h08 : oooohhohohhohhaohohahah.

19h10 : Louis-Philippe est allé faire pipi pas dans une pause. Le reste du groupe ne comprend pas.

19h10 : pas commode.

19h11 : Louis-Philippe revient des salles de bain au même moment que Mario dit « sorry les boys ».

19h11 : caffouillage dans l’slot.

19h12 : est-ce que c’est Yvan ou Canada a de la misère.

1re entracte : On apprend de la part du gars de l’équipement que Martin Brodeur boit juste du Sprite, pas de 7-up.

19h25 : Annonce des lutteurs de Volkswagen. Panique dans la salle de rédaction du Sportnographe.

19h34 : On apprend que les jambes République Tchèque bougent beaucoup plus Canada. Selon Bergie.

19h35 : Oh tabarouette ! En plus après est r’venue en avant.

19h35 : Canada sont plein de marde selon un de nos correspondant dans la loge du Sportnographe sur place.

19h35 : Selon une de nos sources, il paraîtrait que Patrick Roy a dit à Annie Pelletier lors du tournoi « Stephane Quintal » à Boucherville : « Annie, si tu rates ce put là tu nous suces toutes ».

19h38 : Si la tendance se maintient, Canada va perdre.

19h43 : selon le siège social du sportnographe, les Québécois sont « benchés ». Wow.

19h44 : Canada respecte les trois P – Tandis que Lemieux se fait désamorcer comme y disent.

19h48 : Selon Bergie, c’est un bon match.

19h49 : D’ailleurs : but.

19h50 : Les Tchèques sont secoués comme en 68.

19h51-52 : minute de silence de l’équipe de rédacteurs du Sportno pour le 11 septembre. De retour à 19h53.

19h54 : Le vlà le but ! Lemiouuuuuuuuuuuuuu ! Canada !

19h55 : On se crérait au Printemps de Prague !

19h56 : Encore But ! C’est maintenant la Révolution de Velours !

20h00 : Piquette dit, c’est pas fini ce match là.

20h03 : Selon Bergie, la principale qualité de Brodeur, c’est d’arrêter des rondelles.

20h21 : On voit une pub de « Tout le monde en parle » et on pense au pissou de CHOI FM

20h22 : Joe Sakic se débrouille bien en anglais.

20h23 : Les Tchèques, ça parrait qu’ils sont des post-communistes.

20h25 : Hors-jeu.

20h25 : Pat Quinn n’a pas enfilé son dentier (À confirmer).

20h29 : Selon Bergie, cette troisième période ressemble à un gars qui rentre chez lui à 3h00 du matin sur le bout des pieds et qui essaie de ne pas faire de bruit.

20h31 : Quenneville : « La puissance est de mise, comme au Backgammon ».

20:35 : But Tchèque : Le Sportnographe prédit une prolongation.

20:36 : Le Sportnographe veut Théo.

20:37 : Heatley a été menotté, c’est le cas de le dire.

20h46 : Nous ne sommes pas encore certain si il s’agit de la Tchéquie ou de la Tchétchénie dû à un acronyme qui porte à confusion.

20h47 : Draper, top corner.

20h48 : But Tchétchéne. On veut Théo.

20h49 : Douche froide dit Bergie, Douche super froide dit Quenneville.

20h53 : Il sentait la soupe chaude malgré la douche froide, comme ont dit.

20h57 : Pendant qu’une rest-of-canadienne hurle à la mort, le sportnographe constate la justesse de sa prédiction : voilà la prolongation.

3e entracte : Ciccone copie Bergie dans sa prediction et choisit Vincent Lecavalier comme auteur du but vainqueur.

21h12 : On apprend que Canada est bon en overtime dans l’histoire de la coupe de hockey.

21h14 : Arret de Luongo, on avait peur pour un autre sapin.

21h16 : Canada est dans le trouble. Quenneville sort sa phrase de marrons du feu.

21h17 : Straka scene.

21h18 : Bon angle de camera pour voir que ca a passe proche pour que canada perde. Un anglais se leve et cache la vue d’un ocean a l’autre.

21h19 : Bergie l’avait prédit. Lecavalier marque apres avoir raté sa chance au premier lancer. Bergie avait egalement predit que ca allait etre court comme overtime. Chapeau Bergie !

21h26 : On apprend que Enrico Ciccone a manqué d’etouffer Francois Faucher lorsque Canada a scoré alors qu’il se laissait aller. Il faut dire qu’il avait également visé juste pour le marqueur en overtime. Chapeau Enrico !

21h37 : Documentaire sur le parapente avec des champions français.

Paulina Gretzky surclasse Le Gros Gars Barbu

Dans un combat sans merci s’affrontent en ce moment même la sulfureuse Paulina Gretzky qui cantonne en ce moment l’hymne Canadian contre le gars avec la barbe qui a l’air fâché qui lui chante l’hymne république tchéquoslovaquienne. Pour son talent et son incursion dans le monde artistique sans autres moyens que son vraiment beaucoup de talent, on donne la victoire à Pauline. Chapeau Pauline !

Brodeur abattu par un tir de routine slovaque

Le gardien de Canada, Martin Brodeur, ne prendra pas part à la demi-finale de la Coupe du Monde après qu’il eu reçu un puissant tir de routine en provenance de Slovaquie directement sur une partie indéterminée du corps située entre la main et l’avant-bras, dans le centre-gauche, siège de sa moufle capitonnée. C’est vraisemblablement Roberto Luongo qui remplacera Brodeur car selon la fine analyse d’un animateur de CKAC dont je tairai le nom parce que je ne l’ai pas reconnu, « il faut assumer ses choix ». Ainsi, selon l’expert, Luongo sera devant le filet parce qu’il a été choisi avant Théodore et non pas parce qu’il est meilleur que ce dernier. Quoique je n’aie aucun problème avec ce cher Robert, je suis un peu déçu que notre équipe à nous ne choisisse pas tout simplement celui qui en laisse passer le moins.

Première victoire pour Sheurbrouke !

Et oui, alors que les deux tiers de l’équipe du Sportnographe étaient réunis à la fameuse taverne de la rue Saint-Hubert pour la game Canada-Russie, ces deux même tiers de l’équipe ont eu droit à la rivalité Bishop-Sherbrooke en simultané sur un deuxième écran sur mute. Par contre, dû au départ massif à la fin du match de hockey, j’ai dû personnellement attendre le lendemain pour écouter la fin du match de football soigneusement tapé sur cassette VHS pour m’informer sur l’issue du match. D’où le retard de cette merveilleuse nouvelle qui a sûrement fait les manchettes des nombreux journaux sherbrookois.

Alors, en ce qui concerne cette victoire du Vert et Or, disons que les hommes d’Alain Lapointe ont joué de chance en osant un botté court à quelques minutes de la fin dans le but de conserver le ballon. Ils auraient eu l’air fin si Bishop avait sauter dessus avant eux, mais en vain. Et quel plaisir encore d’entendre l’arbitre parler français. Par contre, cette fois-ci, il s’agissait d’un anglais qui baragouinait des « pwemier ressay » pas très clairs. Néanmoins, comme l’ont dit nos commentateurs à RDS, ce fut une soirée magique ! Chapeau Sheurbrouke !

1 886 887 888 889 890 891