Canada déclasse Allemagne

Le Canada a battu l’Allemagne 9-0 aux Championnats du Monde de hockey junior, mais l’équipe du Sportnographe a oublié d’écouter la rencontre parce que plus habituée à suivre le hockey et/ou parce que trop pleine de tourtière et/ou parce que nos représentants québécois sont sous-représentés, si vous me permettez l’expression, réduisant à néant notre sentiment d’appartenance à cette formation. Nous allons toutefois tenter de commenter la performance de Sydney Crosby d’ici la fin de ce tournoi, surtout parce que son nom attirera probablement des visiteurs sur ce site.

Le Canadien à vendre ?

Selon Radio-Canada, George Gillett pourrait être contraint de vendre nos Canadiens si le lock out persiste dans la LNH. Ce sont les chefs représentants de la bonne bière légère Coors qui le disent, ceux-ci étant stressés d’être pognés avec le club montréalais advenant le cas où Gillett manquerait de menue monnaie pour payer le chauffage du Centre Bell avec personne dedans. C’est que comme vous le savez, Coors envisage une fusion avec Molson ce qui la lierait directement à nos glorieux, par ailleurs toujours invaincus cette saison. Dans les circonstances, le Sportnographe enclenche une campagne de financement en vue d’acquérir l’équipe et de se débarrasser de José Théodore avant qu’il ne soit trop tard. Vous pouvez envoyer vos contributions à campagnedefinancementsauvonscanadiens@sportnographe.com.

Lausanne toujours dans la cave

Tant qu’à rien dire sur du gros hockey d’ici aussi bien parler du gros hockey de là-bas. Commençons par le commencement.

En suisse, dans les Europes, il existe une ligue nationale A. Cette ligue nationale là, contrairement à notre ligue nationale, fait comme bien d’autres ligues nationales loin d’ici et viens nous choper nos lock-outés superstars préférés les plus meilleurs.

Lausanne HC, aussi connu sous le nom de Lausanne Hockey Club, qui est dans la cave comme qu’on dit, nous ont chopé Martin St-Louis esperant ainsi remonter dans le classement. C’est alors qu’ils attendaient à l’aéroport une jeune homme baraqué et barbu, c’est plutôt une jeune homme frêle qu’ils ont reçu.

Mais Lausanne n’a toujours pas gagné un match depuis son arrivée. St-Louis n’a seulement qu’une passe en deux matchs. Raqué le petit St-Louis ? Trop fêté cet été ? Le reste de l’équipe est trop poche ? C’est surement ça. Manque de profondeur dans la formation. Moi je dis qu’on doit échanger Bashkirov. Dompe trop souvent le puck. Pis Schönenberger, enlevez-moi ça de d’là ! Et que dire de Grégory Thuillard. Une vraie passoire.

Ça vous met l’eau à la bouche ? Vous voulez appelez votre Ron pour lui en parler ? Dire qu’avec l’annulation de la saison, RDS nous diffusera des matchs des Europes après les fêtes. Faute de pain, on mange de la palette.

Patrice Brisebois quitte l’Europe en vitesse : le hockey de la NHL serait-il sur le point de nous revenir ?

Le Sportnographe division internationale a appris à travers les branches d’oliviers que le beau Pâtrice quitterait son équipe européenne, le HC Kloten, avec effet immédiat. Selon les gens sur place, un mal de dos récurent l’aurait suivi tout au long de sa progression au sein du hockey de l’autre bord de mer.

Peut-on voir en cela le retour proche de notre Ligne Nationale de Houckey ? Serait-ce que le beau Pâtrice serait dans le secret des Dieux, et qu’il aurait été avertit qu’un règlement approche à grands pas ? Ou tout simplement serait-ce que le numéro 43 de Canadien n’était plus capable de supporter les assauts répétés des partisans suisses lui criant des insanités telles que « Brisebois, mange du chocolat » ? Nous suivons le dossier de très très près.

Daniel Brière décoche un lancer dans l’oeil de Dany Heatley

Dany Heatley reconnu autant pour ses talents de marqueur que pour sa conduite automobile exemplaire a reçu une rondelle direct dans l’oeil. Le disque avait été frappé avec force par Daniel Brière, son coéquipier du Club de Berne en Suisse. Il est allé se loger à l’endroit parfait pour générer une grave enflure et une hémorragie interne, endroit où les médecins ont effectué une intervention de drainage de l’oeil afin de réduire la pression à l’intérieur du globe oculaire. Ça m’a tout l’air plutôt douloureux. Heatley devrait savoir qu’une visière, c’est un peu comme un coussin gonflable, ça peut être pratique.

Bonsoir le Bambino

Bonsoir le Bambino est parti ! C’est ce que sembla crier Rodger à la fin de ce 4e match de la série mondiale. Les Red Sox l’ont emporté et mettent un terme à la malédiction du Bambino qui sévissait sur Bostonne depuis plus de 80 ans. Alors que les Red Sox de 1920 ont vendu le Bambino aux Yankees, les Red Sox n’avaient plus jamais remporté la série mondiale. Leur dernière remontait à 1918. On en apprend des choses sur la balle des fois.

Et bien oui, quel moment historique de sport, la fin de la malédiction des Bostons. Ces Bostons qui ont gagné la série mondiale avec notre Pedro et notre Cabrera. Mais moi personnellement, je trouve que nous aurions dû inventer une malédiction winner à Montréal. Comme ça, le fait de perdre aurait eue une justification. Comme la malédiction du stade olympique par exemple. Depuis qu’ils sont déménagés là, ils gagnent pu.

Par contre, ça règle pas notre vrai problème toute cette histoire de Bambino. Ça l’empire même pour l’amateur de sports de salon (peu importe le sport tandis que ça passe au 33). Mais là, pas de hockey, pas de balle, et bientôt pas de football… l’hiver va être long mes amis.

Red Sox vs Yankees 7e match – Live sur le Sportnographe

Dans sa lancée de demi-finale live, le Sportnographe va tenter d’écouter cet important match de balle à votre place.

22h46 : Déjà 8 à 1 pour Boston, on a manqué un bon boutte.

22h48 : On semble changer de pitcheur chez le Boston. Il a l’air d’avoir fait de la good job ce Derek Lowe.

22h52 : On est en fin de 7e, on voit la chique de Pedro avec Pedro pas loin autour. Il est après se pratiquer au lieu de checker le match en crachant.

22h57 : On vient d’apprendre que Johnny Damon s’est fait retiré à la « plate » en 1re.

22h58 : On apprend que Damon a frappé 2 circuits dans la game, dont 1 grand chelem. Et bin on a manqué tout un match. Sacré Damon. De plus, c’était tout le temps lui que je pognais à la « plate » quand je tombais par hasard sur de la balle en zappant parmis mes meilleurs postes américains.

22h59 : Boutte plate. Superbe entrevue de Joselito pendant ce temps à TVA.

23h01 : Qu’on amène Pedro ! Effectivement c’est Pedro qui s’amène. Excellent truc d’ailleurs pour impressionner ses convives de prédire le lanceur alors qu’on l’a vu se pratiquer.

23h03 : Oh ! Les New York retroussent la balle à Pedro loin dans le champ. Un gars vient marquer. 8 à 2 Boston.

23h05 : Pedro a de la misère. Un autre point pour ces New York.

23h05 : J’apprends que la Caravan McDonald’s ne viendra pas à Sherbrooke. Je n’en crois pas mes oreilles et j’appelle à la salle des nouvelles du sportnographe (division estrie) pour mettre un gars là-dessus.

23h08 : Les Yankees volent le deuxième but. Excellent règlement cet affaire de vol de buts. Tout comme nos batailles au hockey.

23h11 : Ralentissement extrême de l’allure de la game avec de multiples balles cassantes. C’est un peu comme la trappe de la balle.

23h12 : Fly dans le champ droite qui mets fin à cette 7e manche. Quoi ? Et oui, on a fait qu’une moitié de manche ensemble. Même si le match s’avère enlevant, il reste encore 2 manches. Esperons que ça va aller vite.

23h16 : Circuit pour Mark Bellhorn, qui a pogné de plein fouet le poteau de démarcation et ça a fait tout un bruit. Ce fait cocasse implique que c’est pas si tant pire comme manche à date.

23h21 : Une coupe de flys. C’est rendu au tour de Yankees. Pour ceux qui ne connaissent pas bien la balle, la balle se joue chacun son tour.

23h24 : On remarque que Damon porte un excellent combo barbe-longueuil. En fait c’est pas une longueuil mais avec la calotte c’est de toute beauté.

23h26 : Il se passe rien. Je suis tenté de changer de poste. Je toffe.

23h27 : La balle est frappée dans l’diamond. On pitch au premier, le gars des yankees est retiré.

23h28 : Vous manquez pas grand chose sincèrement. On voit des gars chiquer la bouche ouverte. Il y en a qui crachent en plus. On voit des fans stressés.

23h29 : Balle rapide en plein coeur du marbre. Le gars est retiré. L’autre gars d’après frappe un roulant à l’avant champ, retiré ! Fin de la manche. Allright, ça va vite, j’ai hâte que ca finisse justement.

23h33 : Début de la neuvième. 9-3 Bostonne. Les Bostonnes qui seraient les premiers dans l’histoire de la balle majeure à revenir gagner les 4 dernières games d’une 4 de 7 après avoir tiré de l’arrière 3-0. Je tente d’énerver l’américain en moi mais je pogne pas pentoute.

23h34 : Je me fais convaincre par une annonce de Taco Bell sur le terrain de bouffer du Taco Bell.

23h35 : On voit Johnny Damon en entrevue et il a encore une plus belle coupe de cheveux sans calotte.

23h41 : Fox, qui est repris par RDS mais avec Rodger Brulotte et Denis Casavant en prime, nous apprend les plus grands revirements de l’histoire et c’est toute des affaires pas importantes d’américains. Rodger n’est pas d’accord.

23h42 : Ballon sacrifice, Nixon vient marquer, 10-3 Boston. Une grande page d’histoire est supposément après être écrite.

23h46 : On fait une plug sur RIS, qui va être au channel 99 ca a d’l’air.

23h50 : Fin de la neuvième manche, et probablement de la game. On voit des New-Yorkais tristes. Les Yankees sont à la « plate » et c’est leur dernière chance de se sauver la face. 7 pts, ca sera pas facile.

23h55 : Deux retraits, un seul retrait et le Boston va en série mondiale.

00h00 : C’est interminable, l’équipe du sportnographe commence à regretter d’avoir pensé de commenter ce match live.

00h01 : Troisième retrait. Les Boston sont champions de la lignaméricaine. On voit des pitounes en délire dans des bars de Bostonne.

00h02 : Chapeau Boston.

00h03 : Johnny Damon, mon américain préféré en entrevue. Johnny qui se fait demander par l’animateur de dire un mot aux fans et Johnny qui a de la misère à s’exprimer. Il vient de gacher le party.

Le Boston élimine Anaheim

Vous pensiez ne plus entendre parler du baseball ? Et bien détrompez vous car avec pas d’hockey, on a pas bin bin le choix de parler de baseball sinon de regarder à TQS le match Garaga vs Radio X. Vous avez vu Donald Brashear ? Moi à la place du Garaga, je serais pas gros dans mes pads. C’est quand même un colosse gaillard de 6’2″. Et que dire de ses 235 livres. En tout cas, c’était tout un match. Ah oui, pour la balle, les Red Sox ont réussi à sortir les Angels d’Anaheim en 3 games. Chapeau le Boston !

Du nouveau dans le monde du vélo : une histoire de drogue sale…

Comme si on en n’avait pas l’habitude depuis un an, on apprend encore aujourd’hui que le monde du cyclisme professionnel est en grande forme oui monsieur, surtout en constatant le corps médical qui l’encadre. Effectivement, le docteur Michele Ferrari, mieux connu sous le nom « du gars qui entraîne Lance Armstrong de temps en temps » vient d’être inculpé pour avoir eu la main pas mal nerveuse sur l’écriture de prescriptions… Un an de réclusion et peut-être un arrêt de pratique serait la sentence attendue. Pour les ceux qui ont de la mémoire, on avait justement jasé du cas Ferrari durant le Tour de France dans cet article fameux, en fin juillet !

Et qu’est-ce qu’Armstrong pense de tout ça ? « Je suis surpris du verdict, je ne m’attendais pas à cela, car comme je le répète, jamais le docteur Ferrari ne m’a prescrit de produits visant l’amélioration de la performance de façon illégale. ». Justement, dans son optique de tolérance zéro, Lance, qui disons-le a certainement un truc pour pas se faire pincer le salaud, a poussé l’audace d’annoncer qu’il se dissociait ainsi que son équipe des services du docteur Drogue jusqu’à ce qu’il soit prouvé du contraire.

Comme on dit, méchant baveux.

Les Expos sont partis à cause des séparatistes !

C’est confirmé, c’est les séparatistes qui ont causé le départ des Expos, c’est Tony Tavares lui-même qui l’a dit. Oh non, ce n’est pas le salaire moyen de 2.5 millions, l’ambiance du stade olympique ou encore la grève de 1994. C’est bel et bien les séparatistes qui ont fait peur aux monsieurs en cravates et qui sont partis à Toronto à cause de ça. Dans le fond, c’est un beau service qu’ils nous ont rendu… Chapeau les séparatistes !

1 885 886 887 888 889 891