UnknownLa sélection canadienne en hockey masculin en vue des prochains Jeux olympiques a été dévoilée mardi dernier, tout juste après les éructations interminables de Marcel Aubut. Alors que nous étions tous prêts à être indignés du rejet de P.K. Subban, c’est plutôt de celui de Martin St-Louis que les journaux se sont emparés. Il faut bien être fâché contre quelque chose.

On ne sait pas trop pourquoi St-Louis n’a pas été choisi, mais on peut tout de suite exclure que c’est à cause de son orientation sexuelle. Les gais ne sont pas bien accueillis en Russie, mais comme un joueur de hockey homosexuel, ça n’existe pas, on ne peut pas faire de lien entre ces deux événements.

Lire la suite sur le site du Journal Métro.

patrick-Lalime-450x337

C’est maintenant officiel, Patrick Lalime épaulera Félix Séguin à l’analyse des matchs de Canadien. Pas Dany Dubé, pas Yvon Pedneault, pas Michel Langevin, pas Dave Morissette. Non, Patrick Lalime qui était jusque-là au Réseau des sports.

Malheureusement, tout comme Félix Séguin, personne dans les bureaux du Sportnographe n’a d’opinion sur Lalime. C’est que voyez-vous, à RDS, ces deux-là étaient affectés aux matchs des autres équipes de la “ligne”, et pour nous, il n’y a que Canadien qui compte.

C’est d’ailleurs pourquoi nous croyons que Marc Denis, qui sera le rival de Patrick Lalime, a une longueur d’avance sur ce dernier. D’accord, Lalime a plus d’expérience dans la LNH. Il a plus de victoires. Il a un pourcentage d’arrêts plus élevé et une meilleure moyenne de buts alloués.

Mais Marc Denis a quelque chose que Patrick Lalime n’a pas: il a joué un match avec Canadien, et ça, ça vaut de l’or. Chapeau, RDS.

Via Radio X.

Capture d’écran 2014-01-07 à 10.36.57

C’est une joke que nous avons volée sur Twitter, parce que des fois, il faut faire des sacrifices, mais RDS devrait vraiment mieux s’informer sur ses informateurs s’il ne veut pas tous les perdre.

C’est qu’on apprenait hier qu’après “l’informateur” Renaud Lavoie qui était passé à TVA Sports, son successeur, “l’informateur” Félix Séguin le rejoindra et sera assigné à la description des matchs de Canadien.

On imagine bien sûr l’énorme casse-tête à la comptabilité chez TVA qui devra dealer avec la paie de Félix Séguin, le journaliste, et de Félix Séguin, l’expert sportif. L’enfer.

Mais surtout, on se demande qui succédera à Séguin au chapitre d’avoir des informations privilégiées pendant les entractes. Selon nous, Luc Gélinas aurait suffisamment d’envergure pour avoir l’air bien plogué à la télé.

Par contre, si RDS ne veut pas le perdre lui aussi, peut-être vaudrait-il mieux abolir tout simplement le poste et se rendre à l’évidence que les gens sont abonnés à Twitter, là où se propagent toutes les rumeurs, de toute façon…

Tsé, ça revient un petit peu à la façon que Therrien, lui, dirige son équipe. C’t’un équipe qui a un certain bras de fer, qui tient son équipe sur la corde raide toujours…

Denis Gauthier, qui n’a pas une poigne de fer

Mais quand même, y’a une attitude ici à Montréal qui me laisse espérer qu’on a espoir d’avoir quelque chose de bon en deuxième moitié de saison.

Denis Gauthier, qui espère espérer

Notre premier-ministre a écrit un livre sur le hockey. Poutine, lui, pratique son slap shot avec les légendes russes.

Après 13 secondes de jeu, un but et un oiseau de malheur.

Un de nos bons représentants à l’étranger. On espère que son frère va faire une toune sur cette histoire.