Geoff Molson, qui ne fait pas la baboune

– Nous avons probablement le meilleur gardien de but au monde.
– Qui fait la baboune. Qui fait la baboune des fois. Ça c’est pas bien pour les partisans.
– C’est important pour tous nos joueurs.. c’est quoi baboune, je m’excuse?
– Ben il a pas l’air totalement impliqué.

Bob Hartley, calculateur

Alex Tanguay, c’est un ordinateur sur patins.

Benoît Brunet, qui confond œillères et étriers

De temps en temps, j’aimerais ça qu’il enlève un peu ses étriers, comme à Blue Bonnets, qui rouvre ça un peu et qu’il regarde un peu ce qui se passe à gauche et à droite.

Samuel Piette, sur un piédestal

Ça peut être une bonne chose, parce que tout le monde part sur le même piédestal.

Charles Hudon, à propos des grandes faces de la LNH

C’est sûr qu’il y a un cachet. C’est sûr que c’est des grands joueurs, des grandes faces de la ligue nationale. Pour moi, c’est juste de faire mes choses personnelles, de me concentrer.

Charles Hudon, dans le parc

Tsé, on dirait qu’on s’en va dans le parc des Laurentides, pis on pogne des mouches, pis c’est nous autres les mouches. Fak tsé, c’est bizarre à dire, mais c’est comme ça aussi, on voit tout le monde tomber au combat.

Eugenie Bouchard, pas dans son assiette

Depuis ce temps-là, j’avais beaucoup de choses sur l’assiette, j’avais plein de choses à faire.

Alain Chantelois, le doigt dans l’oeil

C’est fini, on s’est mis le doigt dans le nez avec Alzner.

Georges Laraque, qui parle par les oreilles

De l’oreille même du propriétaire, écoutez bien ça.

Claude Julien, sur l’importance du bâton

Faut que t’ailles un bon bâton, aujourd’hui que ce soit partout sur la glace, faut que t’ailles un bon bâton, puis, bâton sur la rondelle, parce qu’aussitôt que tu touches le gant, que ce soit avec une main sur le bâton, peu importe, c’est une punition automatique, alors tsé faut garder le bâton sur la glace, puis tsé, les bonnes équipes défendent bien quand ils ont un bon bâton sur la rondelle.

1 2 3 4 891