Le Sportnographe

Guillaume Latendresse échangé contre 195 livres de baloney

Crédit photo : Getty Images/AFP (Scott A. Schneider) et AP Photo (Charles Krupa)
Crédit photo : Getty Images/AFP (Scott A. Schneider) et AP Photo (Charles Krupa)

Mes premières pensées suite à l’échange au Wild du Minessota du gros 84 de Canadien vont à Annie Villeneuve, qui vient de voir son avenir avec Guillaume Latendresse dans une banlieue nord de Montréal tomber à l’eau. Pour le reste : Bob, voyons donc, sacrament!

Bon.

Vous me connaissez, je n’ouvre jamais la bouche sans avoir googlé au préalable ce que je pense dire; ce que mes collègues, visiblement, ne font pas. La preuve, c’est que quelques minutes après l’annonce de l’échange, j’entendis Piquette beugler à Munger que Pouliot, au moins, est québécois. Évidemment, je m’empressai d’y montrer dans face qu’il n’était rien de moins qu’un cave : Benoit Pouliot est un bloke de l’Ontario. Or, si ce n’était que ça… Mais malheureusement, ti-Ben est pas mal plus mal amanché que ça. Oh que oui, dirait MC Gilles.

Chiffres de la période, complémentaires, numéros de téléphone, on le sait, les gens aiment les chiffres. Ben justement, on va comparer ceux de Latendresse et de Pouliot, din coup que ça servirait mon propos. Dans la ligne nationale, Latendresse affiche à date une moyenne de 0,36 point par match, ce qui lui a valu au Sportnographe le surnom de jambon cuit, alors que du côté de Pouliot, ben comment dire, c’est encore pire : 0,27 point par match. Je me permettrai de le traiter de baloney, question de lui souhaiter la bienvenue.

« Mais c’est pas juste, le bloke a joué seulement 65 matchs dans la ligne alors que Latendresse en a disputé 232. » Bon, c’est quoi là, vous remettez en question le concept sociologique de moyenne, à matin? Pas de trouble, on va regarder leurs chiffres bruts respectifs dans le junior, inque pour voir.

La dernière saison de Pouliot dans la OHL en fut une de 65 points alors que Guillaume fit beaucoup mieux dans la LHJMQ, avec 83 points. Évidemment, vous me direz qu’on est loin de René Corbet qui, lui, lors de sa dernière saison junior avec le Voltigeurs, en 1992, avait cumulé 148 points, soit le total de Latendresse et Pouliot. Vous pouvez vérifier, 83 et  65 donnent vraiment 148. « Excellente observation, mais Corbet joue maintenant en Allemagne ». Je sais. L’affaire, c’est qu’il a été repêché par le Nordiques.

« Hmm, dernière chose, Paul. Émile Girard de chez Fanatique a twitté ceci suite à l’échange Latendresse-Pouliot : Wow! Wow! Wow!!! Guillaume Latendresse échangé pour Benoit Pouliot (Wild, 4e choix overall en 2005). T’sé, Émile a raison, Pouliot c’est toujours ben un 4e choix au repêchage. » Ben comme il semble connaître son hockey, veux-tu demander à Émile ce qu’il pense d’Alexandre Volchkov, un 4e choix au total par Washington en 1996 qui est probablement devenu électricien dans son pays? Tu lui demanderas aussi ses impressions sur Pavel Brendl, également un 4e choix au total, mais en 1999, par le Rangers. Il joue maintenant pour le Nizhny Novgorod Torpedo.

Honnêtement, si ce n’était pas que je suis payé au mot, j’en aurais simplement écrit 4 pour cet article : moi, je l’aimais Guillaume.

Té cas. Annie, tu m’appelles anytime pis je m’arrange pour passer te voir. La dernière fois, c’était vraiment cool.

On reconnecte un moment donné.

15 commentaires

Laisser un commentaire

  • Bel article! Si je pouvais avoir autant de facilité à écrire et citer mes références dans ma recherche en cours!!

    « …Annie Villeneuve qui vient de voir son avenir avec Guillaume Latendresse dans une banlieue nord de Montréal tomber à l’eau. » J’ajouterais:

    « …Tomber de hauuuut
    Ne laisse pas le temps nous changer
    Tomber à l’eau, tomber de haut
    Ne laisse pas l’courant m’emporter
    Et ne fais pas demi-touuuuur
    Je suis tombée à l’eau
    Je suis tombée de haut »

    Bonne chance Gui-Gui!!

  • Ginette Reno:
    Change-moi Latendresse
    Et ses grosses fesses
    Ya pas de coup de patin
    Change-moi Latendresse
    Ya pas de jeu de finesse
    Il va pas dans les coins…

  • On a échangé le 84 contre un 67, donc on est -17 dans l’échange. Il aurait fallu échanger Tender contre Pouliot et Petr Sykora, là on aurait été égal.

    Bob s’est fait avoir encore une fois. Ramenez-nous un vrai bon DG (Réjean Houle mettons).

  • Heille ce qui serait bien c’est qu’en l’honneur du départ du valeureux Latendresse il y aurait une compilation de ses plus belles citations. Y me semble que ça nous ferait tous du bien de lire (ou d’entendre) la larme à l’œil toutes les grandes déclarations du nouveau disparu.

    By the way, il sera de retour le 17 décembre à Mourial pour nous montrer c’est qui de Bob ou de l’autre là qui a fait le meilleur échange. Ben non, on a pas envie d’attendre des années pour savoir qui du Canahiens et du Wild a eu le meilleur, un match va suffire.

  • À la limite Canadien a eu plus que quelques bâtons et une roulette de tape. J’pense qu’il faut voir plus loin que ça en se disant que Robert a envoyé un mémo au reste de l’équipe en disant: « Ça aurait pu être toi Chipchura, ou bedon toi Pacioretty, mais j’avais pas mis votre nom dans le chapeau »

    Prochain move de Robert: Les frères boisson contre une brasserie Molson à Moscou.

  • (BEHH-wah POO-lee-ott) tel que le site nhl souhaite que sont nom soit prononcé…. Il vient d’Alfred. Pour les incultes, Alfred c’est en Ontario – on y trouve deux choses: 1)la meilleure poutine entre Montréal et Ottawa 2) un passé de frère qui moleste les orphelins…
    Ca nous dit deux choses… vla un autre jeune homme qui a subi une enfance terrible et qui mange mal.

    Ca ressemble drôlement à Lance et compte 7…

  • Ce cher Guillaume et ses phrases en language du milieu comme:

    « J’ai hâte que le puck drop pour driver le net et
    la mettre top corner. »

    Ok c’est un mix de deux de ses belles citations, mais ça en fait une sacrée belle!

  • j’suis triste rienqu’à penser que j’pourrai pu crier : « come on esti de Tender à marde ». J’ai de la misère avec Pouliot, ça s’traduit pas bien.
    À l’envers ça fait : toi loup. Non, j’suis pas convaincue, j’aime pas. Bob devrait vraiment partir.

  • Canadien use de stratégie pour se débarasser des quelques québécois francophones qui restent: en les échangeant contre des joueurs qui sonnent québécois mais qui viennent du Canada anglais.

    On pourrait échanger Maxim Lapierre contre Marc Savard, Marc-André Bergeron contre Gilbert Brulé pis George Laraque contre Logan Couture. Pis on ramene Pat Lafontaine… les partisans n’y verront que du feu.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.