Le Sportnographe

Dossier Mats Sundin : Pierre Trudel obtient des informations privilégiées

Vous savez, encadrer un stagiaire n’est pas toujours évident, surtout quand on bosse chez LA référence et que le téléphone sonne tout le temps. Ce qui fait que cette semaine, Baron a finalement obtempéré, sans avoir véritablement le temps d’y penser, à l’idée de stagiaire Trudel qui voulait depuis quelques jours vous faire entendre un « Trente fréquences seconde » plus long et de type melting-pot. Personnellement, nous les experts, on ne les écoute pas ses affaires parce qu’un stagiaire, ça reste un stagiaire. Mais bon, si vous aimez ce qu’il fait, vous en aurez un peu plus cette semaine à vous mettre dans le fond de l’oreille. Idem si vous haïssez ça.

Dans un autre ordre d’idées, certains nous envoient des courriels depuis quelques jours afin de nous dire de cesser d’inscrire Mats Sundin dans les titres d’à peu près tous nos articles, incluant ceux qui ne parlent pas de notre Suédois préféré qu’on aurait d’ailleurs envie de rabaptiser vulgairement si ce n’était des âmes sensibles qui nous lisent. À ces gens probablement non instruits, nous répondrons ceci en suédois de province : « Det är inte intresserade pantoute crisse av vad du skriver. Det stormar av dina dumheter återspeglar Åskledare av din inkompetens. »

Notez que dans cette contribution de stagiaire Trudel, il est fectivement question de Mats Sundin et de ce qui se passera cette semaine dans ce dossier. Après ça, vous essaierez de nous dire qu’on ne forme pas notre monde comme les vrais journalistes, juste pour voir.

Et puis, selon le post-it laissé par stagiaire Trudel su le bureau de Paul, il est aussi question des Jeux olympiques, des Denis Drolet, de Barry Melrose et de ben d’autres affaires dans cette capsule.

Alors voilà qui est dit. « N’empêche » dirait Munger.

Staden är hockey.

13 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.