Sportnographe

Chapeau Richard !

Non mais qu’est-ce qu’on s’emmerde quand même hein ? Le Tour est commencé depuis deux semaines qu’ils auraient tous roulé sur des vélos stationnaires que je suis pas certain si on ne se serait pas plus amusés. Au moins le gros Cipollini serait encore là avec ses super habits de super héros. Mais non, à la place il faut supporter la victoire en plastique de Richard Virenque, qui en a mis plus que nécessaire et qui s’est emparé des cœurs français en ce 14 juillet. 200 kilos d’échappée, de la petite montagne et de la grosse, le petit français nous l’a joué comme à l’opéra, avec pas mal de maquillage et un peu de musique.

Aujourd’hui et bien pour faire différent c’est un petit Français tout propre dans une équipe toute sale (Cofidis – deux cas en supervision) qui s’est approprié le reste de gloire que le petit Richard avait pu laisser après sa « fabuleuse » victoire en montagne. Fabuleux est d’ailleurs le qualificatif le plus utilisé par le correspondant français et ancien coureur au Canal Évasion dont j’oublie le nom. Alors deux « fabuleuses » victoires de suites qui font du gros bien aux spectateurs qui ont sûrement l’impression de regarder une image tellement rien ne bouge.

Mais bon, ils nous ont promis de l’action dans les prochains jours alors si vous avez encore de l’espoir, regarder les étapes de demain et samedi. De la grosse montagne pour les grands garçons qui mangent leur céréales à saveur de cerises des bois tous les matins. Si ça n’explose pas dans ces deux étapes là, et bien je vous dis, ça finira comme ça a commencé. Armstrong en tête avec le reste en queue… On se croise les doigts.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.