Sportnographe

Canadien. Oui ou non ?

D’un côté, on a le Bruins qui se porte pas mal chapeau, crédit à Michael Ryder qui vient de se rappeler comment on fait pour jouer au hockey. On a aussi le Islanders dont l’avantage numérique se comporte à la hauteur de Mark Streit, environ 6 pieds.

De l’autre, on a Canadien qui en compte un par match, gracieuseté de Patrice Brise. et dont l’avantage numérique nous fait penser un peu à ce que pourrait ressembler celui du Mets de New York si le Mets jouait au hockey.

Quoi faire ?

La question est légitime et il n’est pas question de la légitimer encore plus. Ça ne va juste pas bien.

Carbonneau, le gars qui joue à la position d’entraîneur, a l’air d’avoir maigri de 15 livres depuis le début de la saison. Mais c’est peut-être à cause de sa nouvelle coupe de cheveux.

Il envoie des gars comme Lapierre, Bégin et Kostopoulos dessus le powerplay, ce qui nous rappelle à peu près rien de le fun, sinon de pouvoir s’exclamer : tabarouette que Bégin a un lancer de fillette !

Cela dit, Canadien, oui ou non ?

Ici, au Sportnographe, on aurait personnellement tendance à dire oui.

Mais il se pourrait qu’à force, ça soit non.

Alors faudrait que Kovalev se lève et que Latendresse se dresse.

Parce que des jeux de mots, on en a presque plus dans notre sac.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.